Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Que se passe-t-il avec les demandes de visa pour le Canada?

Que se passe-t-il avec les demandes de visa pour le Canada? En contradiction avec l’information affichée sur son site Web, le gouvernement fédéral demande à certains visiteurs de déposer une seconde demande de visa pour le Canada… …si leur première a eu le malheur de se retrouver dans la pile des dossiers non traités lors de la pandémie. Une «file d’attente» au sort incertain qui cause bien des maux de tête. Le 25 juillet 2021, le Canada a rouvert ses frontières aux voyageurs vaccinés venant au pays pour des raisons non essentielles. Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) en a profité pour balancer toutes les demandes de visa effectuées avant cette date dans un étrange purgatoire bureaucratique où sont coincés des milliers de dossiers sans que leurs auteurs en soient informés. Cela a eu pour effet de faire gonfler les statistiques d’attente pour l’obtention d’un visa dans certains pays. Sur son site Web, IRCC recommande aux personnes qui ont soumis une demande de visa de visiteur avant le 7 septembre 2021 d’en soumettre une nouvelle si leur situation a changé. Le Devoir a tenté d’obtenir des explications d’IRCC concernant l’exigence de dépôt d’une nouvelle demande. À cinq reprises, IRCC a refusé de dire quelle était sa recommandation pour les personnes sans nouvelles de leur dossier et dont la situation n’a pas changé. Le ministère recopiait chaque fois la procédure pour les personnes dont la situation a changé. Trois sources diplomatiques contactées séparément ont confirmé que l’arriéré des demandes de visa pose un problème aux ambassades canadiennes. Deux d’entre elles affirment que des responsables d’IRCC, le ministère qui gère de manière autonome les dossiers d’immigration, leur ont carrément fait savoir que les demandes déposées avant le 7 septembre 2021 ne seraient jamais traitées. Officiellement, le ministère dit continuer à examiner ces vieilles demandes. Mais par la même occasion, il présente un portrait peu rassurant pour ceux qui attendent leur visa depuis près d’un an.
image beaconimage beaconimage beacon