Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Un anneau gigantesque surplombera l’esplanade de la Place Ville-Marie

Un anneau gigantesque surplombera l’esplanade de la Place Ville-Marie C’est un anneau suspendu de 50 000 livres (soit environ 22 tonnes), signé Claude Cormier et associés, qui couronnera les travaux de l’esplanade de la Place Ville Marie, lancés en 2017 par Ivanhoé Cambridge, propriétaire de l’immeuble. L’anneau d’acier inoxydable, de 30 mètres de diamètre, occupera l’espace contenu entre les adresses 3 et 4 de la Place Ville Marie. Le tout sera illuminé en soirée à partir de l’automne. L’anneau de l’esplanade de la Place Ville Marie se veut une porte d’entrée sur le centre-ville. Son concepteur, Claude Cormier, aime l’inscrire dans une série de repères marquants dans l’histoire de Montréal, avec les vues qu’il encadre sur le parc du Mont-Royal et sur l’hôpital Royal Victoria, ainsi que sur l’avenue McGill College, qui vient d’être redessinée et qui sera piétonne. «On a décidé de créer une lentille pour permettre de voir et mettre en valeur la perspective visuelle», dit Claude Cormier, à qui l’on doit notamment 18 nuances de gai, l’enfilade de boules colorées suspendues au-dessus de la rue Sainte-Catherine. L’anneau sera donc suspendu au-dessus de l’escalier, qui avait d’ailleurs été planifié au moment de la création de la Place Ville Marie, mais qui n’avait jamais été construit. «Cette ouverture était prévue dans le plan», poursuit Claude Cormier. L’escalier complétera ainsi le geste amorcé dans les années 1960. Malgré les effets de la pandémie sur la fréquentation du centre-ville, Ivanhoé Cambridge souhaite ouvrir ces espaces à l’ensemble de la population, et non seulement aux personnes qui travaillent à la Place Ville Marie. L’installation de cet anneau final arrive au moment où la Place Ville Marie célèbre son 60e anniversaire.
image beaconimage beaconimage beacon