Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Effondrement du vortex polaire : une mauvaise nouvelle pour le Québec

logo de MétéoMédia MétéoMédia 2022-04-11 MétéoMédia

Le vortex polaire est un joueur météorologique majeur pour chaque saison froide. Après avoir été particulièrement costaud pendant l'hiver, voilà que la tendance se renverse.

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

La météo du mois d'avril est fortement influencée par l'effondrement du vortex polaire, survenu vers la fin du mois de mars. Les effets commencent à se faire sentir près de la surface.

Bon à savoir : le vortex polaire est une circulation cyclonique située dans l'hémisphère Nord, qui s'étend de la surface jusqu'à la stratosphère. Il est le résultat d'une grande différence de rayonnement solaire entre l'équateur et le pôle Nord. Il contient généralement la masse d'air la plus froide de l'hémisphère.

La circulation du vortex polaire est généralement rompue en raison d'une hausse soudaine des températures et d'une augmentation de la pression dans la stratosphère. C'est ce qui s'est produit : la présence accrue de la chaleur a forcé la séparation du vortex en deux coeurs distincts à la fin du mois de mars.

© Fournis par MétéoMédia

Cela résulte en une circulation polaire affaiblie et en une présence moins affirmée du courant-jet. Les restes du vortex dans la stratosphère sont situés dans l'est de l'hémisphère Nord, et une zone de haute pression tend à prendre le relais près du pôle.

De tels patrons atmosphériques sont souvent synonymes de températures qui ne sont pas typiques de la saison (chaudes ou froides, tout dépendant de l'événement). Dans ce cas-ci, c'est un mercure frisquet qui s'impose.

Températures fraîches d'ouest en est

Une importante zone d'air froid s'installera effectivement dans l'Ouest canadien, encourageant une baisse marquée des températures sous les normales saisonnières. La neige pourrait d'ailleurs être présente en généreuses quantités à certains endroits, comme Winnipeg. À l'inverse, ce patron permettra l'entrée de la chaleur du sud des États-Unis sur le Québec. Des températures particulièrement agréables sont prévues, et des 20 °C ne sont pas impossibles.

Cependant, il ne faudra pas se réjouir trop vite. Après avoir semé la fraîcheur à l'ouest du pays, cette zone d'air plus froid migrera tranquillement vers l'est. Le Québec devrait en subir les impacts dès le week-end prochain, et des températures sous les normales saisonnières sont attendues.

Cette fraîcheur devrait d'ailleurs étirer sa visite au moins jusqu'à la troisième semaine d'avril.

© Fournis par MétéoMédia

À VOIR ÉGALEMENT : Une éruption volcanique surpuissante... à quel point ?

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Publicité
Publicité

Plus de MétéoMédia

image beaconimage beaconimage beacon