Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Ferme de cannabis : une première récolte exceptionnelle pour Solagram

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2020-10-04 CBC/Radio-Canada
Les petits cônes au sommet de la plante de cannabis sont gorgés de THC, l’élément psychoactif tant prisé des consommateurs. © /Radio-Canada Les petits cônes au sommet de la plante de cannabis sont gorgés de THC, l’élément psychoactif tant prisé des consommateurs.

C’est le temps des récoltes, et pas seulement pour les fruits et légumes. Le seul producteur de cannabis en plein air au Nouveau-Brunswick, Solargram Farms, en est à sa toute première récolte.

La ferme est située non loin de Saint-Antoine, à Renauld Mills, au Nouveau-Brunswick.

Les fleurs sont brillantes, et gorgées du soleil du comté de Kent.

Marc LeBlanc, président de Solargram Farms, est réjoui. «On a eu les premiers résultats pis c’était des résultats exceptionnels donc on est très encouragés de notre récolte de 2020», dit-il.

Solargram épouse un modèle en phase avec l’agriculture, loin des productions aux allures pharmaceutiques.

Des coccinelles circulent librement et s’attaquent aux insectes ravageurs. © /Radio-Canada Des coccinelles circulent librement et s’attaquent aux insectes ravageurs.

Les 13 000 plants de cannabis plantés au printemps dégagent un arôme immanquable, et les serres entrouvertes favorisent une aération à faible coût.

«Nous l’appelions le champ des rêves au début», affirme le vice-président de l’entreprise, Len Wood. «Quand nous venions ici en été en nous demandant si ce projet était vraiment réalisable.»

Un marché lucratif

Les deux partenaires ne savaient pas à quoi s’attendre de cette première année en affaires. C’est seulement en octobre 2019 que Santé Canada a autorisé les premières plantations de cannabis extérieures.

C’est au coût de 7 millions de dollars que les deux hommes ont lancé cette ferme unique dans la province : un capital modeste au potentiel énorme.

Len Wood, vice-président de l'entreprise Solargram Farm. © /Radio-Canada Len Wood, vice-président de l'entreprise Solargram Farm.

«Qui nous permet a faire des récoltes à sous 25 cent le gramme, qui va nous permettre de faire compétition avec les marchés noirs et développer des produits que les consommateurs vont aller chercher à des prix abordables», explique le président de l'entreprise Marc LeBlanc.

La toute première récolte pourrait générer à elle seule des dizaines de millions de dollars. Ces résultats prometteurs tombent à point nommé, alors que Cannabis NB a enregistré des profits records cet été.

Marc LeBlanc, président de l'entreprise Solargram Farms. © /Radio-Canada Marc LeBlanc, président de l'entreprise Solargram Farms.

«Cannabis NB a réalisé qu’à mesure que les prix vont descendre, le plus que leur chiffre d’affaires augmente», déclare Marc LeBlanc, confiant.

Les hommes d’affaires rêvent déjà à l’été prochain, alors qu’ils ont le potentiel de doubler le nombre de plants sur leur terre.

D’après le reportage de Jean-Philippe Hughes

Publicité
Publicité

Plus de Radio Canada

image beaconimage beaconimage beacon