Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Fatigue oculaire : 3 causes possibles

logo de Medisite Medisite 2018-11-22 Medisite

La fatigue oculaire est une affection le plus souvent bénigne. Elle se manifeste par une irritation des yeux, des picotements, des brûlures, une pression oculaire et parfois des maux de tête et nausées. Les causes peuvent être multiples, de la simple fatigue à l’effort, à la vieillesse, en passant par les facteurs environnementaux, des faiblesses de l’œil, certains traitements et certaines maladies.

Fatigue oculaire : 3 causes possibles © Medisite Fatigue oculaire : 3 causes possibles

La fatigue des yeux après travail prolongé sur écran

La fatigue des yeux peut intervenir après un travail prolongé sur écran d’ordinateur ou après des plages trop longues de jeux vidéo ou des moments passés devant la télévision. On dénombre en effet un pourcentage élevé (plus de 60 %) de fatigue oculaire chez les personnes qui passent 20 minutes devant un écran d’ordinateur. A cette fatigue oculaire se joint un mal de tête, des nausées, voire des étourdissements. C’est pourquoi, en cas de travail sur écran, il est conseillé de faire des pauses régulières de quelques minutes chaque heure, de bien régler l’intensité lumineuse de l’écran, de se doter d’un écran antireflet et enfin de régulièrement cligner des yeux pour éviter une sécheresse oculaire. Même chose pour les adeptes de télévision et de jeux vidéo : des pauses s’imposent.

Déviation et faiblesse de l’œil, à l’origine d’une fatigue oculaire

La fatigue oculaire peut provenir d’une faiblesse des yeux ou d’un défaut de convergence. En effet, si la personne souffre de strabisme, ce que communément on appelle loucher, car l’œil subit une déviation interne ou externe, alors les yeux vont fatiguer beaucoup plus vite, peinant à faire la mise au point. De même, en cas d’insuffisance de convergence chez l’enfant, quand ses yeux ne parviennent pas à offrir une vision claire de près simultanément, ce qui l’oblige à faire constamment des efforts pour lire et génère des maux de tête et troubles de la vision. Dans ces deux cas, le médecin orientera le patient vers un orthoptiste, spécialiste des yeux qui va encadrer la rééducation de la motricité oculaire. Enfin, l’hypermétropie et l’astigmatisme génèrent eux aussi une fatigue oculaire, fatigue qui pourra être soulagée par le port de lunettes avec verres correcteurs.

L’environnement, une source possible de fatigue des yeux

L’environnement peut jouer un rôle dans la survenue de fatigue des yeux. En effet, si l’atmosphère est chargée de fumée de tabac, si la personne travaille en usine avec beaucoup de poussières ambiantes ou sous air conditionné (et donc asséchant pour les yeux), enfin si le mode de chauffage n’est pas adapté, les yeux peuvent fatiguer, picoter, brûler, et la vue peut se brouiller. Un mal de tête peut également apparaître. On conseille en pareils cas d’utiliser des larmes artificielles, en vente en pharmacie. Par ailleurs, cligner souvent des yeux permet d’éviter la déshydratation et de restaurer le film lacrymal. Enfin, appliquer des compresses d’eau tiède sur les yeux peut apporter un soulagement face à la sécheresse oculaire et limiter la fatigue des yeux.

Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

image beaconimage beaconimage beacon