Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Négociations: la LNH et l'Association des joueurs se rencontreront vendredi

logo de La Presse canadienneLa Presse canadienne 2019-09-05
© Fournis par Canadian Press Enterprises Inc

CHICAGO — La Ligue nationale de hockey et l'Association des joueurs (AJLNH) se rencontreront de nouveau vendredi, à New York, afin de poursuivre les négociations au sujet de la convention collective.

Les joueurs ont jusqu'au 15 septembre pour décider de rouvrir la convention collective et, ce faisant, amorcer le compte à rebours vers un possible arrêt de travail dans un an. Les propriétaires avaient la même option et ont décidé de ne pas s'en prévaloir, citant la santé financière de la ligue et l'élan généré par cette période de paix syndicale.

Contrairement aux précédentes négociations, au cours desquelles le commissaire, Gary Bettman, avait insisté sur les changements fondamentaux à apporter, les différends semblent cette fois-ci moins importants. Bettman a notamment indiqué que les points en litige pouvaient être «réglés conjointement», ce qui a entraîné l'actuelle ronde de négociations.

«Quand j'ai discuté (avec le directeur exécutif de l'AJLNH, Donald Fehr) de notre décision de ne pas rouvrir la convention, je lui ai dit: 'Écoute, nous travaillons sur ce dossier depuis février. Peu importe ce dont vous avez besoin au sujet des engagements actuels au cours des deux prochaines semaines (...), nous sommes à votre disposition', a déclaré Bettman jeudi. Tout ce dont les joueurs ont besoin au cours cette période de réflexion dont ils disposent, nous sommes prêts à être les plus accommodants possible.»

Les deux parties pourraient négocier une prolongation de l'entente actuelle dotée de quelques changements. Si les joueurs décident de ne pas se prévaloir de leur option, la convention collective sera en vigueur jusqu'en septembre 2022.

Une cinquantaine de joueurs du comité exécutif et d'autres qui se trouvaient à Chicago mercredi ont tenu une réunion. Le représentant des joueurs des Blackhawks de Chicago, Jonathan Toews, a indiqué que les quelque 700 joueurs sont près d'avoir un consensus sur les principaux points.

«Je ne peux pas me souvenir d'une décision d'une telle envergure, dans les deux sports au sein desquels j'ai travaillé, qui ne soit pas unanime, a dit Fehr. Je serais très surpris que nous soyons divisés.»

Aucun indice n'a été donné quant à la direction que prendront les joueurs au cours des 10 prochains jours. S'il y avait arrêt de travail, ce serait le troisième à toucher la LNH en 20 ans. Bettman et Fehr ont tous deux affirmé qu'un report de la date butoir n'avait pas été discuté.

«Il y a d'importantes choses à savoir pour tout le monde avant que nous puissions prendre une telle décision, a noté Toews. Pour rouvrir une convention, vous devez comprendre les possibilités qu'offrent tous les scénarios. C'est ce que nous faisons présentement.»

Stephen Whyno, The Associated Press

Publicité
Publicité

Plus sur La Presse canadienne

image beaconimage beaconimage beacon