Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La cheffe des urgences de l’hôpital de Joliette est partie après la mort de Joyce Echaquan

La cheffe des urgences de l’hôpital de Joliette a démissionné dans la foulée de la mort de Joyce Echaquan, a révélé jeudi matin la présidente-directrice générale par intérim du CISSS de Lanaudière, Caroline Barbir. En marge d’une annonce sur la création de divers postes visant à accueillir davantage d’employés atikamekw dans les rangs du CISSS, Mme Barbir a aussi confirmé qu’une préposée aux bénéficiaires avait été impliquée dans les événements, puis congédiée. Le CISSS avait auparavant annoncé le renvoi d’une infirmière qui avait tenu des propos racistes à propos de Mme Echaquan. « Il y avait la cheffe du service de l’urgence, qui n’est plus là, et il y avait l’infirmière et la préposée qui étaient directement présentes auprès de Mme Echaquan, qui ne sont plus là non plus », a affirmé Mme Barbir. « Les deux soignantes ont été congédiées et la cheffe est partie d’elle-même. »

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

image beaconimage beaconimage beacon