Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Incertitude chez les amateurs de softball, de baseball et de soccer

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2020-05-15 CBC/Radio-Canada
Le terrain de baseball est fermé à Gaspé, du moins pour le moment. © Martin Toulgoat/Radio-Canada Le terrain de baseball est fermé à Gaspé, du moins pour le moment.

Si les joueurs de golf et de tennis poussent un soupir de soulagement avec la reprise de leur sport le 20 mai, les amateurs de sports d'équipe comme le softball, le baseball ou le soccer n'ont toujours pas le feu vert de Québec pour lancer leur saison.

La première phase du plan de déconfinement annoncée mercredi par le gouvernement Legault permet tous les sports individuels, tant qu'il n'y a pas de compétition; ce qui exclut les sports collectifs.

Chez Softball Québec, on croit pourtant que la pratique de ce sport est réalisable. L’organisme a présenté un plan au gouvernement Legault, comme l’ont fait d'autres fédérations.

En région, les clubs gardent espoir de pouvoir tenir une saison. On évalue la situation aux 15 jours, mentionne Benjamin Fortin, fondateur de la Ligue de softball de Gaspé.

Benjamin Fortin, fondateur de la Ligue de softball de Gaspé © Martin Toulgoat/Radio-Canada Benjamin Fortin, fondateur de la Ligue de softball de Gaspé

Plus compliqué pour le soccer

Toutefois, les espoirs sont moins grands du côté du soccer, où il est beaucoup plus difficile de respecter la distanciation physique.

La présidente, Club de soccer de Gaspé, Jennifer-Ann Scott, indique que Soccer Québec a proposé un plan de relance en cinq phases à la ministre déléguée aux sports et aux loisirs, Isabelle Charest.

Terrain de soccer à Gaspé © Martin Toulgoat/Radio-Canada Terrain de soccer à Gaspé

Ça nous amène à miser plus sur le technique, le jeu de balle, ces choses-là, explique-t-elle. C'est sûr que le fait de ne pas avoir de tournois provinciaux, régionaux et même intermunicipaux, ça diminue un peu l'engouement chez les jeunes.

L'enjeu est donc de ne pas perdre des membres qui décideraient de se tourner, par exemple, vers le golf ou le tennis, qui seront à nouveau permis à compter du 20 mai.

Nous, ce qu'on ne voulait pas, c'est que les jeunes, après avoir suivi durant quatre ans notre programme, s'attaquent à d'autres sports et décident de quitter le nôtre, souligne Benjamin Fortin. Donc on a mis en place, par exemple sur notre page Facebook, des exercices avec les entraîneurs. Alors, chaque semaine, on met des exercices différents pour que les jeunes, avec leurs parents, continuent d'avoir des exercices à la maison et continuent de pratiquer le sport.

Terrain de baseball est désert à Gaspé © Martin Toulgoat/Radio-Canada Terrain de baseball est désert à Gaspé

Jennifer-Ann Scott craint elle aussi de perdre des joueurs si la saison est retardée. Plus on retarde, plus on risque de perdre des gens. Cet été, si on n'a pas de saison, probablement que les gens vont se tourner vers d'autres sports, anticipe-t-elle.

Mais pour ces dirigeants, l'important est que les jeunes puissent enfin socialiser, bouger, après des semaines de confinement, peu importe le sport qu’ils choisiront.

D'après le reportage de Martin Toulgoat

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon