Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Venu rendre hommage à Mike Bossy, François Legault voit le hockey comme unificateur

logo de La Presse CanadienneLa Presse Canadienne 2022-04-28
© Fournis par La Presse Canadienne

SAINTE-THÉRÈSE, Qc — Le premier ministre François Legault estime que la réaction populaire aux décès de Mike Bossy et Guy Lafleur montre à quel point le hockey est un élément unificateur du peuple québécois.

Venu rendre un dernier hommage à Mike Bossy, jeudi, à Sainte-Thérèse, sur la Rive-Nord de Montréal, M. Legault a tenu ces propos avant d'entrer au complexe funéraire où se déroulait la cérémonie.

«On le voit pas juste au Québec. On le voit partout. Les gens sont déchirés, ont été déchirés. Est-ce qu'on doit porter un masque ou non? Mais le hockey, tout le monde est d'accord et c'est beau de voir les Québécois unis derrière Bossy, derrière Lafleur. J'espère que ça va nous inspirer pour la suite des choses.» 

M. Legault a brièvement rencontré les journalistes pour parler de Mike Bossy, avec qui il avait développé une amitié au fil des ans.

«Surtout, un être humain sympathique, gentil. J'ai eu l'occasion de le rencontrer à quelques occasions. On s'était échangé nos numéros de téléphone. On s'envoyait des SMS de temps en temps.

«Le gars, il voulait se battre, a-t-il poursuivi. Quand il a su qu'il était malade, on a échangé et il disait: je vais me battre et je vais revenir. C'était un battant.» 

Le premier ministre a ajouté que leurs intérêts communs dépassaient le hockey.

«Je me souviens de l'avoir vu avec Isabelle, mon épouse, et on avait jasé de toutes sortes d'affaires. On parlait d'éducation, on parlait de comment on aide les personnes âgées. C'est un gars foncièrement bon. Un bon gars.»

Évidemment, grand amateur de hockey lui-même, le premier ministre n'a pu s'empêcher de rappeler les exploits du numéro 22 des Islanders de New York, avec qui il a remporté quatre coupes Stanley.


Galerie: Les plus gros succès de Netflix (de tous les temps) (Espresso)

«Quel scoreur! Chez nous on disait que pour "putter" un but, c'était difficile à battre.

«D'ailleurs il a toujours la meilleure moyenne de buts par match de l'histoire. Neuf saisons de 50 buts. Probablement le meilleur buteur de l'histoire de la Ligue nationale», a-t-il poursuivi.

Puis, au-delà du joueur, il a aussi parlé du commentateur.

«Il n'y avait rien qui me relaxait plus que d'écouter Mike Bossy commenter la "game" de hockey, donner ses médailles qu'il appelait je crois "certifié Mike Bossy", ses tic-tac-toe.

«Même mon épouse, qui aime plus ou moins le hockey, elle écoutait ça avec moi et on trouvait ça l'fun!»

Pour François Legault, il ne fait aucun doute que le Québec a perdu beaucoup plus qu'une ancienne gloire de la glace.

«Un gars tellement drôle, tellement sympathique, tellement simple. Un être humain exceptionnel. Mourir à 65 ans, ça n'a pas de bon sens. Je pense que c'est important que tous les Québécois lui disent merci pour ce qu'il nous a fait vivre.»

Comme il l'avait fait au moment du décès de Guy Lafleur, le premier ministre a fait part de son désir de pérenniser la mémoire du disparu.

«C'est quelque chose qu'on regarde, effectivement. Est-ce que ce sera à Laval? Parce qu'avant d'avoir brûlé le livre des records de la Ligue nationale, il a fait la même chose dans la Ligue junior majeur à Laval.»

Un aréna porte déjà son nom à Laval, où il a fait sa carrière junior avec l'équipe locale de l'époque, le National, période où il a connu quatre saisons consécutives de 118 points et plus, avec un sommet de 149 points dont 84 buts en 1974-1975.

Mike Bossy est décédé le 15 avril dernier d'un cancer.

Pierre Saint-Arnaud, La Presse Canadienne

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon