Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pour sauver le tourisme, l’Autriche veut tester le personnel hôtelier régulièrement

logo de RFI RFI 28.05.2020 Isaure Hiace

L’Autriche veut sauver sa saison touristique et mise sur les tests. Le gouvernement a en effet annoncé que tout le personnel travaillant dans le secteur l’hôtellerie serait testé et cela dès le vendredi 29 mai.

Une responsable d'hôtel prépare des tables pour sa réouverture, à Altaussee le 22 avril 2020. © BARBARA GINDL / APA / AFP Une responsable d'hôtel prépare des tables pour sa réouverture, à Altaussee le 22 avril 2020.

De notre correspondante à Vienne,

À partir de vendredi 29 mai, le personnel du secteur de l’hôtellerie va être testé régulièrement. Il s’agit pour le moment d’un essai mené dans cinq zones pilotes pour s’assurer que cela fonctionne d’un point de vue logistique.

Car l’objectif du gouvernement est ambitieux : tester, dès début juillet, 65 000 personnes par semaine dans le secteur, avec une priorité donnée à celles qui sont en contact avec les clients. Les employés qui seront testés positifs devraient être placés en quarantaine et leurs contacts retracés afin d’empêcher le virus de se propager et d’éviter la fermeture de l’établissement en question.

Le gouvernement prendra en charge l’ensemble des coûts de ces tests. Son but est clair : rassurer les autrichiens et les éventuels touristes. Le chancelier Sebastian Kurz a ainsi résumé les choses : « Dans quel pays du monde pouvez-vous partir en vacances et dire que les employés avec lesquels vous êtes en contact sont testés régulièrement ? » Sa réponse est évidemment l’Autriche.

Besoin de rassurer la population qui n’emplit pas les établissements

Depuis la réouverture des restaurants le 15 mai dernier, il n’y a pas foule dans ces établissements, le bilan est pour le moment plutôt contrasté. Cela est pire concernant les hôtels, qui sont autorisés à rouvrir vendredi 29 mai. Une enquête menée récemment montre que plus de la moitié d’entre eux ne souhaitent pas rouvrir cette semaine, car cela ne serait pas rentable.

La situation inquiète l’Autriche, puisque le tourisme compte pour 8% du PIB, 15% si l’on compte les secteurs connexes. Voilà pourquoi le pays a décidé de cette campagne d’ampleur de tests.

L’ouverture des frontières au plus tôt

Pour sauver le tourisme, l’Autriche ne veut pas attendre davantage et négocie avec d’autres pays où la situation sanitaire est bonne pour rouvrir les frontières. Dès le 15 juin, celle avec l’Allemagne sera ainsi totalement ouverte. Un pas très important pour l’Autriche, car les Allemands sont le principal groupe de touristes dans le pays : ils représentaient à eux seul près de 30 millions de nuitées en 2019.

À cette date, la frontière avec la Suisse sera également de nouveau ouverte. Et peut-être aussi celle avec les voisins tchèque, hongrois et slovaque, puisque des négociations sont en cours et elles sont en bonne voie, selon le gouvernement.

Ce dernier a d’ailleurs annoncé le lancement d’une vaste campagne publicitaire, dotée d’un budget de 40 millions d’euros qui sera déployée en Autriche, mais aussi dans les pays avec lesquels les frontières auront été rouvertes.

AUSSI SUR MSN: L'Allemagne rouvre progressivement ses frontières (17/05/20)

Relire la vidéo

-

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : RFI

image beaconimage beaconimage beacon