Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le bombardement du théâtre de Marioupol, un crime de guerre selon Amnesty International

Deux bombes de 500 kgs sur le théâtre de Marioupol : le bombardement du 16 mars est clairement un crime de guerre, dénonce Amnesty International. Heureusement l'attaque a fait moins de morts que redouté.
image beaconimage beaconimage beacon