Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Berlin regrette l'exode de ses médecins en Suisse

logo de Tribune de Genève Tribune de Genève 13.01.2019

Le ministre allemand de la santé aimerait récupérer les médecins allemands venus en Suisse.

Le ministre allemand de la santé, Jens Spahn, le 7 décembre 2018 à Hambourg. © Keystone Le ministre allemand de la santé, Jens Spahn, le 7 décembre 2018 à Hambourg.

Le ministre allemand de la santé, Jens Spahn, regrette l'exode des médecins et des infirmières allemands en Suisse. «J'aimerais les récupérer», dit-il. Il propose une nouvelle réglementation européenne contre le débauchage de spécialistes dans certaines professions.

Les spécialistes recrutés par les hôpitaux et foyers pour personnes âgées en Suisse manquent en Allemagne, explique Jens Spahn dans un entretien diffusé dimanche par le journal alémanique SonntagsBlick. «Nous devons alors employer des médecins polonais, qui à leur tour manquent en Pologne. Cela n'est pas juste», ajoute-t-il.

Le ministre membre de la CDU, âgé de 38 ans, se demande s'il ne faut pas que le débauchage de spécialiste de certains groupes professionnels soit réglementé au sein de l'Union européenne (UE). Les nouvelles règles ne remettraient pas en cause la liberté de circulation, poursuit-il, soulignant que de tels accords existent déjà à l'Organisation mondiale de la santé (OMS). «Ils pourraient être un modèle», selon lui. M. Spahn dit comprendre le comportement des médecins et du personnel de santé allemands. «La Suisse est un beau pays», admet-il.

En 2017, la chambre allemande des médecins 1965 a répertorié 641 médecins allemands partis travailler en Suisse, 268 en Autriche et 84 aux Etats-Unis. Selon la fédération des médecins suisses (FMH), 17,7% des médecins exerçant en Suisse possèdent un passeport allemand.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus de Tribune de Genève

Tribune de Genève
Tribune de Genève
image beaconimage beaconimage beacon