Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Au tour de la Croatie et du Monténégro de rétablir des restrictions

logo de 20 Minutes 20 Minutes 24.07.2021 ywe/afp

Après l’Espagne, le Portugal et la Grèce notamment, les deux pays balkaniques resserrent la vis face à l’augmentation des cas.

La Croatie veut sauver sa saison en évitant d’atterrir sur les listes des zones à risque des pays d’où viennent la plupart des touristes. © Reuters La Croatie veut sauver sa saison en évitant d’atterrir sur les listes des zones à risque des pays d’où viennent la plupart des touristes.

Alors que les Européens se ruent telle une migration de masse vers les destinations balnéaires pour se détendre, les gouvernements de ces pays, eux, se tendent. En cause: l’augmentation rapide des contaminations dans plusieurs régions, notamment Majorque ou la Catalogne, les îles grecques ou le Portugal.

Plusieurs pays ont déjà rétabli des restrictions pour contrer la flambée de l’épidémie (lire encadré). D’autres en tirent les leçons: derniers en date, la Croatie et le Monténégro annoncent serrer la vis. Pourtant, là-bas, les contaminations restent à un niveau très bas.

Freiner en prévention

Leur stratégie pour sauver leur saison touristique: conserver un nombre de contaminations très faible, pour éviter que les pays d’origine des touristes n’imposent une quarantaine au retour de Croatie ou du Monténégro, ce qui détournerait les Européens de ces destinations.

Le Monténégro a décidé de refermer ses discothèques. En Croatie, les rassemblements sans pass sanitaires seront limités à 50 personnes, 1000 si avec. Zagreb a aussi décidé de renforcer les mesures de contrôles des voyageurs en provenance de pays très touchés, comme le Royaume-Uni, Chypre ou la Russie.

Suisse: statu quo jusqu’en août

À noter que la Suisse, elle, n’impose aucune quarantaine au retour des pays balnéaires prisés des touristes. Mais la task force scientifique prône des mesures plus strictes au retour de certains pays. Le Conseil fédéral dira au mois d’août s’il entend modifier sa politique actuelle.

Publicité
Publicité

Plus de 20 Minutes

image beaconimage beaconimage beacon