Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L’opposant Juan Guaido se dit victime d’une agression

logo de 24 heures 24 heures 12.06.2022 AFP

Juan Guaido, leader de l’opposition vénézuélienne, affirme avoir été attaqué samedi par des «groupes violents» liés au gouvernement Maduro, à San Carlos.

Juan Guaido, lors d’une conférence de presse à Caracas, le 17 mars 2022. © AFP Juan Guaido, lors d’une conférence de presse à Caracas, le 17 mars 2022.

Le leader de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido a déclaré samedi avoir subi une attaque de «groupes violents» liés au gouvernement de Nicolás Maduro lors d’une tournée en province, suscitant une condamnation des États-Unis.

«C’était une embuscade», a déclaré Juan Guaido dans une vidéo qu’il a postée sur Instagram. L’incident s’est produit lors d’une rencontre dans un restaurant avec des militants de partis politiques d’opposition dans la ville de San Carlos, dans l’État agricole de Cojedes (centre).

Des vidéos et des photos de l’incident ont été partagées sur les réseaux sociaux. Dans l’une des vidéos, on peut voir Juan Guaido être poussé hors du restaurant au milieu des cris et des bousculades. Le leader de l’opposition a blâmé les dirigeants régionaux du Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) au pouvoir qui, selon lui, «ont dirigé de petits groupes violents».

Pas une première

«Nous sommes profondément préoccupés par l’attaque non provoquée» contre Juan Guaido et ses partisans, a déclaré sur Twitter le chef de la diplomatie américaine pour l’Amérique latine, Brian Nichols. «Les responsables de cette attaque doivent être traduits en justice», a-t-il ajouté.

Mercredi dernier, le président américain Joe Biden s’est entretenu par téléphone avec Juan Guaido en marge du Sommet des Amériques, où Washington n’avait pas invité Nicolás Maduro. Le chef de l’opposition est reconnu par Washington comme le président par intérim du Venezuela, mais il n’a pas réussi à évincer le leader socialiste du pouvoir.

Selon un communiqué de la Maison-Blanche, Joe Biden a soutenu la reprise des négociations entre Nicolás Maduro et l’opposition et s’est dit prêt à «calibrer» les sanctions imposées au Venezuela, qui comprennent un embargo sur le pétrole, si les pourparlers progressent.

Des journalistes liés aux médias d’État ont déclaré que Juan Guaido aurait été attaqué par ses propres supporters, ce que le leader de l’opposition a qualifié d’«infox». Un événement similaire s’est produit le week-end dernier lors d’une visite de Juan Guaido à Maracaibo, dans l’État de Zulia (nord-ouest), lorsqu’une réunion entre militants s’est transformée en bagarre, avec des chaises qui volaient dans les airs et des échanges de coups.

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, un condensé des grands titres qui font l'actualité.

Publicité
Publicité

Mehr Von 24 Heures

image beaconimage beaconimage beacon