Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Lambert Wilson critique violemment Adèle Haenel

logo de Le Matin Le Matin 03.03.2020 lematin.ch

Le comédien français n'a pas du tout apprécié l'attitude de la jeune comédienne vis-à-vis de Roman Polanski, lors des derniers César. «Cette espèce de politiquement correct, je trouve que c’est du terrorisme», dit-il.

Lambert Wilson se dit choqué par le lynchage public dont a été victime Roman Polanski aux derniers César. © AFP Lambert Wilson se dit choqué par le lynchage public dont a été victime Roman Polanski aux derniers César.

Lambert Wilson n'est pas du tout content de la manière dont ce sont déroulés les derniers César du cinéma français, vendredi soir dernier à Paris. Invité de FranceInfo, le comédien a dénoncé «le lynchage public (…) abominable» dont a été victime, selon lui, le réalisateur Roman Polanski.

«C'est n'importe quoi!»

«Moi, ce qui me met hors de moi, c’est que, quand je lis le texte de Samantha Geimer (la seule victime, américaine, de Roman Polanski reconnue par la justice et qui a valu sa condamnation au réalisateur aux Etats-Unis), elle le défend ! Elle considère qu’il est une victime de cette diabolisation. Elle lui a pardonné depuis très longtemps», déclare Wilson.

S'agissant de l'attitude de Florence Foresti (qui n'est pas revenue sur scène présenter les César, après que Polanski a été désigné Meilleur réalisateur): «Je suis très en colère, c’est n’importe quoi: si on estime qu’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans le fait que Polanski ait des nominations, alors on ne vient pas», explique Lambert Wilson, à l'affiche du film «De Gaulle».

«On était minables»

Enfin, concernant le départ en fanfare d'Adèle Haenel, furieuse, elle aussi, après la victoire de Roman Polanski, le comédien se montre très critique: «On ne part pas au milieu de la cérémonie parce que Polanski reçoit un prix! Qu’est-ce que ça veut dire? C’est la règle du jeu. Cette espèce de politiquement correct, je trouve que c’est du terrorisme. En plus, c’est bête! On se dit 'Mais où sommes–nous? Qui sont ces gens?' Ça m’a choqué, j’ai trouvé qu’on était minables!»

Laurent Siebenmann

Adèle Haenel quitte les César 2020

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Mehr Von Le Matin

image beaconimage beaconimage beacon