Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le Valais pourrait devenir plus généreux avec les familles

logo de 20 Minutes 20 Minutes il y a 5 jours Fabrice Zwahlen

Les députés valaisans ont accepté, ce mardi, l’entrée en matière concernant la modification du montant des allocations familiales. Reste à savoir qui en bénéficiera.

De nombreuses familles valaisannes devraient toucher un montant supplémentaire du Canton. © Getty Images De nombreuses familles valaisannes devraient toucher un montant supplémentaire du Canton.

Avec un montant de 275 francs par mois et par enfant versé au titre d’allocation familiale, le Valais ne pointe qu’au troisième rang des cantons romands les plus généreux derrière Vaud (300 francs) et Genève (300 francs) Une initiative lancée en 2018 par les Syndicats chrétiens du Valais et Syna Oberwallis a recueilli 4243 signatures valables. Afin de créer du pouvoir d’achat, le texte propose une hausse des «allocs» de 40 francs et de 20 francs des subsides de formation professionnelle (à 445 francs). L’UDC et le PDC soutiennent l’idée.

Le Conseil d’Etat valide la démarche mais désire supprimer la notion de contribution paritaire employeurs-employés. Ce qui fait bondir la Chambre valaisanne du commerce et de l’industrie et l’Union valaisanne des arts et métiers.

Demande de renvoi refusée

La commission institutions et affaires familiales (IF) du Grand Conseil propose, elle, un contre-projet, soit: cibler ces adaptations aux familles les plus nécessiteuses (on parle de 11 000). Dans ce modèle, le taux de contribution – uniquement payé par les employeurs - augmenterait de 0,16 à 0,25% et environ 9 millions de francs seraient prélevés sur le fonds cantonal pour la famille. Selon le nombre d'enfants et la situation familiale, les montants annuels perçus pourraient augmenter de 50 à 100% par rapport au 1350 francs actuels. Cette option est soutenue par le PLR et les Verts.

Divisé sur la question, le PS a demandé le renvoi de l’initiative, sans convaincre la majorité du plénum (108 contre 13). La discussion de fond (première lecture) est prévue jeudi au parlement.

Publicité
Publicité

Plus de 20 Minutes

image beaconimage beaconimage beacon