Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les loyers ont baissé à Genève et à Zurich en avril

logo de 24 heures 24 heures il y a 5 jours ATS

Les loyers genevois et zurichois ont diminué sur le mois d’avril, selon un indice immobilier. En réalité, les loyers ont tout de même augmenté sur l’année écoulée.

L’apparente baisse de loyer du mois d’avril est en réalité trompeuse: les loyers ont augmenté sur les douze derniers mois. (illustration/projet immobilier de la Tour Opale à Chêne-Bourg près de Genève) © KEYSTONE/Martial Trezzini L’apparente baisse de loyer du mois d’avril est en réalité trompeuse: les loyers ont augmenté sur les douze derniers mois. (illustration/projet immobilier de la Tour Opale à Chêne-Bourg près de Genève)

Les loyers ont chuté à Genève et à Zurich au mois d’avril par rapport à mars, respectivement de 0,8% et de 0,6%, faisant exception par rapport à la moyenne nationale suisse, où une stagnation est constatée (0,0%). Mais ces chiffres sont trompeurs, car mesurés sur les douze derniers mois, les loyers ont renchéri de 1,3%.

C’est ce que révèle le dernier indice Swiss Real Estate Offer publié mardi par ImmoScout24 et Cifi. Par ailleurs, le mois dernier les loyers ont progressé dans l’Espace Mittelland (0,4%), en Suisse centrale (0,5%) et surtout au Tessin (1,2%).

La tendance est bien différente au niveau de l’acquisition d’un appartement ou d’une propriété. Les prix des appartements en copropriété ont témoigné d’une hausse de 1,2% le mois dernier, un mouvement qui se confirme aussi sur le long terme, avec un bond de 4% sur les douze derniers mois.

Par contre, de manière «inattendue» les prix des maisons individuelles ont évolué en sens inverse, souligne le communiqué: ils ont reculé de 1,4 % en avril. Mais selon Martin Waeber, le directeur d’ImmoScout24, «cette baisse n’est probablement qu’un moment de répit».

Dans ce dernier cas en effet, sur les douze derniers mois l’indice s’est envolé de 5,9%. M. Waeber en conclut que la crise pandémique n’a pas affecté le souhait des Suisses d’acheter une villa.

Publicité
Publicité

Mehr Von 24 Heures

image beaconimage beaconimage beacon