Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Lili Reinhart se lance dans une randonnée en solo pour apaiser son anxiété

logo de Bang ShowbizBang Showbiz 06.08.2020 bangshowbiz.com
© Fournis par Bang Showbiz

Lili Reinhart a pris la décision de se lancer dans une randonnée en solo afin de retrouver un peu de "clarté mentale".

L'actrice de 'Riverdale' a effectivement marché plusieurs heures à travers les paysages montagneux de la Californie, espérant se redécouvrir elle-même et prendre soin de sa santé mentale de cette façon.

Sur Instagram, elle a partagé quelques photos saisissantes de son périple, écrivant en légende:

"J'ai fait un petit voyage en solo vers le Mont Shasta pour retrouver un peu de clarté mentale et me sentir plus apaisée. Je suis très reconnaissante d'avoir l'opportunité de voyager vers un endroit si sacré et de retrouver une certaine connexion avec moi-même et avec Dieu. J'espère que vous utilisez tous votre temps libre pour prendre soin de vous-même et réfléchir, c'est essentiel."

Cette publication survient peu de temps après que la jeune actrice a admis souffrir d'anxiété sévère en raison du confinement.

La star de "Riverdale" a toujours été très ouverte concernant sa santé mentale et a effectivement admis que la pandémie du coronavirus l'avait beaucoup affectée à ce niveau.

Elle a partagé: "Je suis tout le temps stressée. Rien qu'aller à la poste... je ne peux même pas conduire pour aller à la poste. Ça m'angoisse car je ne veux pas quitter mon chien, je ne veux pas avoir à sortir en public."

Lili a aussi confié que bien qu'elle est prête à porter un masque de protection, elle trouve cela très stressant.

Elle a ajouté: "Je suis prête à porter un masque mais je ne veux pas être dans un environnement aussi stressant. Les plus petites choses me terrifient."

L'actrice de 23 ans lutte contre l'anxiété depuis qu'elle est toute petite, et elle a confié à l'auteur Sylvester McNutt sur Instagram: "J'avais vraiment du mal à gérer ça quand j'était écolière. Évidemment, je ne pouvais pas échapper à cette situation, je n'avais pas le choix. J'ai commencé à avoir des crises d'angoisse quand j'avais 13 ans, et je pleurais chaque matin."

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon