Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Peine avec sursis pour un militant des droits des animaux

logo de 20 Minutes 20 Minutes 23.09.2021 sul/jbm

En 2018, 130 militants de la cause animale avaient occupé un abattoir à Oensingen (SO). En appel, ils ont obtenu des peines moins sévères.

undefined © Fournis par 20 Minutes undefined

En novembre 2018, plus de 130 militants de la cause animale avaient occupé l’abattoir de la société Bell à Oensingen (SO). L’entreprise avait subi un dommage matériel estimé à 72’000 francs. En mai 2019, 125 personnes ont reçu une ordonnance pénale pour coercition, intrusion et entrave à un acte officiel. La majorité de ces gens ont écopé d’amendes avec sursis. Un activiste, originaire de Suisse romande, a lui été condamné à une peine ferme de 150 jours-amendes à 110 francs le jour car il avait un casier judiciaire. Il a fait appel en 2020, mais sa demande a été rejetée.

Il a porté dernièrement l’affaire à l’instance supérieure, avec succès, rapporte le «Solothurner Zeitung». Deux de ses compagnons de lutte avaient également des condamnations antérieures, mais avaient écopé de peine avec sursis. Il s’agissait d’un «arbitraire absolu» a plaidé son défenseur. Il a été entendu. C’est pour cette raison que le sursis a été accordé au prévenu.

Publicité
Publicité

Plus de 20 Minutes

image beaconimage beaconimage beacon