Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Plus de 300 Afghans ont fui au Tadjikistan

logo de 20 Minutes 20 Minutes 14.07.2021 AFP

Face à l’offensive des talibans, près de 350 Afghans ont passé la frontière avec le Tadjikistan voisin, dont la moitié sont des enfants.

À la frontière entre l’Afghanistan et le Tadjikistan. © AFP À la frontière entre l’Afghanistan et le Tadjikistan.

Près de 350 Afghans ont fui ces deux derniers jours l’avancée des talibans en se rendant au Tadjikistan voisin, a indiqué mercredi l’agence de presse tadjike Khovar, citant les gardes-frontières de ce pays d’Asie centrale. «Ces réfugiés afghans sont des habitants de la province de Badakhchan, ils ont fui les groupes armés des talibans pour sauver leur vie», a indiqué cette source, ajoutant qu’environ la moitié d’entre eux étaient des enfants. Elle a précisé que deux bébés étaient morts lors du franchissement de la frontière.

En tout, le groupe de 347 personnes se compose de 113 fillettes, 64 garçons, 91 hommes et 77 femmes selon cette source. Certains réfugiés ont aussi apporté leur troupeau. Ces derniers jours, avec le retrait amorcé des troupes américaines et de l’OTAN, les talibans ont mené plusieurs attaques contre les forces de Kaboul. Moscou a affirmé vendredi que les talibans contrôlaient désormais près des deux tiers de la frontière afghane avec le Tadjikistan. La semaine dernière, un millier de soldats afghans s’étaient déjà mis à l’abri au Tadjikistan, après des combats avec les talibans.

La Russie protège le Tadjikistan

Liée à Douchanbé (la capitale du Tadjikistan) dans le cadre de l’Organisation du traité de sécurité collective, la Russie a assuré qu’elle protégerait le Tadjikistan, où elle maintient deux bases avec au total quelque 7500 hommes. Face à la menace, le président tadjik, Emomali Rakhmon, a lui ordonné la mobilisation de 20’000 réservistes pour renforcer la frontière.

Mercredi, les gardes-frontières tadjikes ont aussi précisé avoir trouvé de la drogue dans les affaires des réfugiés afghans. «Lors de contrôles, plus de 3,5 kilos de stupéfiants ont été trouvés et saisis chez les citoyens afghans», ont-ils indiqué. Le Tadjikistan, pays le plus pauvre d’ex-URSS qui possède 1340 kilomètres de frontière avec l’Afghanistan, demeure l’un des principaux axes de transit de la drogue afghane, exportée vers la Russie et les pays européens.

Publicité
Publicité

Plus de 20 Minutes

image beaconimage beaconimage beacon