Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pour sa première CAN, la Gambie accède aux quarts de finale

logo de 20 Minutes 20 Minutes 24.01.2022 AFP

Lundi, les Gambiens ont remporté leur match des huitièmes de finale en battant la Guinée sur le score de 1-0 grâce à Musa Barrow.

Le milieu de terrain de la Gambie Musa Barrow (à droite) a été le seul buteur du match face à la Guinée. © AFP Le milieu de terrain de la Gambie Musa Barrow (à droite) a été le seul buteur du match face à la Guinée.

Une fois de plus, la magie gambienne a opéré: les «Scorpions» ont poursuivi leur parcours surprenant en éliminant lundi la Guinée (1-0) à Bafoussam et accèdent aux quarts de finale de la CAN pour leur première participation.

Un but de Musa Barrow, le joueur le plus en vue de la rencontre, a suffi au bonheur des hommes de Tom Saintfiet, qui affronteront en quarts le vainqueur du match entre le Cameroun, pays-hôte de la compétition, et les Comores, autre équipe surprise, qui s’affrontent plus tard dans la soirée (20h00).

Ce fut juste, mais qu’importe. Au terme d’un match toujours accroché, souvent cadenassé, et achevé à dix contre dix, les «Scorpions» se sont accrochés à leur rêve.

Supérieurs dans la maîtrise collective et tactique du match, les Gambiens ont longtemps payé leur maladresse ou leur précipitation pour marquer. Alors ils s’en sont remis à leur attaquant Musa Barrow, qui joue à Bologne (Serie A italienne).

Dès le début du match, les spectateurs du Stade de Kouekong, à Bafoussam, ont senti que c’est de lui que viendrait l’étincelle: il a d’abord envoyé un missile du pied gauche aux 25 mètres, en se retournant, trop axial pour tromper Aly Keita (13e), puis a accéléré, sans cesse, pour apporter le danger.

La rigueur des «Scorpions»

En seconde période, il a délivré son équipe en effectuant un superbe contrôle orienté vers le but pour éliminer son défenseur, suivi d’un plat du pied gauche.

Les «Scorpions» ont alors eu beaucoup de chance, en toute fin de match, quand deux frappes successives des Guinéens ont heurté le poteau, puis la barre transversale (90e+2).

Ces intentions offensives sont arrivées un peu tard pour le «Syli national». L’absence de leur capitaine Naby Keita, «star» selon le sélectionneur Kaba Diawara, a fortement handicapé la Guinée.

Sans le milieu de Liverpool, elle a trop souvent manqué d’idée au milieu de terrain, se résignant à envoyer de longues passes à ses attaquants.

«C’est une équipe qui joue ensemble, avec un rêve, avec une stratégie et chaque joueur est très discipliné et fait tout pour réussir ça.»

Au contraire, les «Scorpions» ont été récompensés pour leur rigueur stratégique, saluée après le coup de sifflet final par leur sélectionneur belge Tom Saintfiet : «Ce ne sont pas des individuels (individualités, NDLR) mais c’est une équipe qui joue ensemble, avec un rêve, avec une stratégie et chaque joueur est très discipliné et fait tout pour réussir ça.»

L’aventure continue pour ce tout petit pays anglophone inséré au milieu du Sénégal, de 11.295 m² louvoyant autour du fleuve Gambie. Les Scorpions seront de retour samedi pour une place en demi-finale.

-

Publicité
Publicité

Plus de 20 Minutes

image beaconimage beaconimage beacon