Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Un marin accusé du feu spectaculaire ayant détruit un navire militaire

logo de 20 Minutes 20 Minutes 29.07.2021 AFP

La Marine américaine a accusé jeudi un de ses marins d’être à l’origine d’un incendie spectaculaire ayant détruit un navire militaire en juillet 2020 à San Diego, en Californie, faisant une vingtaine de blessés.

Le USS Bonhomme Richard se trouvait à quai dans la base navale de San Diego, son port d’attache, pour y subir des opérations de maintenance lorsque l’incendie s’était déclaré le 12 juillet 2020. © AFP Le USS Bonhomme Richard se trouvait à quai dans la base navale de San Diego, son port d’attache, pour y subir des opérations de maintenance lorsque l’incendie s’était déclaré le 12 juillet 2020.

Un marin, qui faisait partie de l’équipage du navire d’assaut amphibie USS Bonhomme Richard, «est accusé d’avoir déclenché l’incendie» en juillet 2020 à San Diego, a indiqué dans un communiqué le porte-parole de la 3e Flotte, le commandant Sean Robertson, sans l’identifier, ni préciser la potentielle intentionnalité du geste.

Selon le code de justice militaire, l’accusation lui a été signifiée jeudi. Le commandant de la 3e Flotte, le vice-amiral Steve Koehler, qui envisage de le juger en cour martiale, a chargé un juge militaire indépendant de décider lors d’une audience préliminaire s’il doit être formellement inculpé. «Les preuves rassemblées pendant l’enquête sont suffisantes pour ordonner une audience préliminaire conformément au code de justice militaire», a précisé le commandant Robertson.

Le USS Bonhomme Richard se trouvait à quai dans la base navale de San Diego, son port d’attache, pour y subir des opérations de maintenance lorsque l’incendie s’était déclaré le 12 juillet 2020. Quelque 160 marins se trouvaient à bord du navire. Selon les forces navales, 17 marins et quatre civils avaient été légèrement blessés et conduits à l’hôpital. Plusieurs pompiers avaient également subi des brûlures et inhalé de la fumée. Il avait brûlé pendant quatre jours avant que les pompiers parviennent à éteindre l’incendie. La Marine américaine avait envisagé un temps de le réparer mais les dégâts étaient tels qu’il avait été mis au rebut début 2021.

Publicité
Publicité

Plus de 20 Minutes

image beaconimage beaconimage beacon