Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Un avion de Swiss escorté par deux F/A-18 à son arrivée à Kloten

logo de Le Matin Le Matin 17.06.2022 bre/dmo/kle/jba

L’intervention est liée à une fausse alerte à la bombe à Pristina, au Kosovo. Les raisons qui ont poussé l’armée à intervenir ne sont pas claires.

Plusieurs lecteurs de «20 Minuten» ont indiqué jeudi soir avoir entendu deux détonations supersoniques au-dessus des cantons de Lucerne et de Zoug. La police cantonale zurichoise a précisé qu’une intervention à l’aéroport de Zurich avait eu lieu à la suite d’une possible menace. Les investigations des autorités ont révélé que l’alerte ne concernait pas la Suisse ou la compagnie Swiss, mais l’aéroport de Pristina, au Kosovo.

Selon le portail kosovar Koha, l’aéroport international Adem Jashari était la cible d’une alerte à la bombe. La police locale est intervenue sur place et a évacué les lieux. Il s’agissait finalement d’une fausse alerte selon un communiqué de l’aéroport publié peu de temps après. Les vols ont pu reprendre normalement.

Pas de menace pour Swiss

Selon un porte-parole de l’aéroport de Zurich, l’avion de Swiss escorté, en provenance de Pristina, a pu atterrir normalement à Kloten, mais a été tenu à l’écart. Les passagers et l’équipage ont pu quitter l’appareil par des échelles extérieures.

Daniel Reist, porte-parole de l’armée suisse, a confirmé à «20 Minuten» une intervention. Selon lui, les deux détonations supersoniques se sont produites car les avions de l’armée devaient arriver le plus rapidement possible auprès de l’avion de Swiss pour l’accompagner à l’aéroport. Daniel Reist n’a pas précisé pourquoi l’avion devait être escorté. Du côté de Swiss, un porte-parole a confirmé qu’il s’agissait bien d’un de ses avions mais a indiqué que la menace n’était pas dirigée contre la compagnie.

Publicité
Publicité

Mehr Von Le Matin

image beaconimage beaconimage beacon