Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

5 choses à savoir sur la journée des femmes

logo de Tribune de Genève Tribune de Genève 08.03.2019 Yannick Van der Schueren

Cela fait 109 ans qu'on célèbre les femmes. Mais qui l'a décidé? Et pourquoi à cette date-là? Éléments de réponse.

L'activiste allemande Clara Zetkin a la première proposé de dédier une journée aux droits des femmes en 1910. © Wikimedia Commons L'activiste allemande Clara Zetkin a la première proposé de dédier une journée aux droits des femmes en 1910.

Qui a créé la Journée internationale des femmes?

La légende veut que cette commémoration soit en souvenir d’une manifestation d’ouvrières du textile, aux États-Unis, le 8 mars 1857. Or cet événement n’a jamais eu lieu… «Les journaux américains de l’époque n’en ont jamais fait mention», souligne Françoise Picq, historienne, sociologue et maîtresse de conférences en sciences politiques à l’Université Paris-Dauphine.

En réalité, l’idée d’instaurer une journée dédiée aux droits des femmes a été lancée pour la première fois en 1910, lors d’une réunion de l’Internationale socialiste des femmes (ISF) à Copenhague, sur proposition de Clara Zetkin, enseignante, journaliste et politicienne allemande. Cette proposition s’inscrit alors dans une perspective révolutionnaire et son objectif principal est l’obtention du droit de vote. La conférence qui réunit des militantes venues de 17 pays adopte le principe, mais aucune date précise n’est fixée pour l’événement.

Des manifestations en faveur du suffrage féminin ont toutefois eu lieu en mars 1911 en Allemagne, au Danemark, aux États-Unis, et aussi en Suisse alémanique.

Pourquoi le 8 mars?

Il faudra attendre sept ans pour que la «tradition» se mette en place. Le 8 mars 1917, des femmes et des ouvrières du textile en grève organisent une marche à Pétrograd (Saint-Pétersbourg), la capitale russe de l’époque, pour réclamer du pain, protester contre la hausse des prix des denrées de première nécessité et exiger le retour de leurs maris mobilisés pour la guerre contre l’Allemagne.

Ce mouvement va amorcer la révolution bolchevique. Du textile, la grève s’étend rapidement et spontanément à l’ensemble du prolétariat de Pétrograd, et Lénine prend le pouvoir en novembre de la même année à la faveur d’un coup d’État. Quatre ans plus tard, le 8 mars 1921, il décrète cette journée Journée internationale des femmes. Elle sera régulièrement célébrée dans tous les pays communistes.

Où la célèbre-t-on?

Après 1945, la Journée internationale des femmes se généralise dans le monde entier. Mais dans les pays occidentaux elle se confond avec la Fête des mères jusque dans les années 1970. Ce n’est qu’en 1977 que les Nations Unies officialisent cette date, invitant tous les pays de la planète à célébrer une journée en faveur des droits des femmes. Le 8 mars fait ainsi partie des 87 journées internationales reconnues ou introduites par l’ONU.

Pour quoi faire?

Le 8 mars est fait pour informer, interpeller, sensibiliser sur les inégalités, les violences et les discriminations que vivent encore de trop nombreuses femmes aujourd’hui. Elle sert aussi à mettre en avant les différentes formes de lutte visant à réduire ces disparités.

Traditionnellement, les groupes et associations de militantes organisent des manifestations partout dans le monde pour faire aboutir leurs revendications, améliorer la condition féminine, fêter les victoires et les avancées. Les femmes ont fait du chemin depuis 1910, les Allemandes ont obtenu le droit de vote en 1918, les Françaises en 1944, et les Suissesses en… 1971. Mais la route vers l’égalité est encore longue. Certaines revendications, pour l’égalité des salaires ou pour la décriminalisation de l’avortement notamment, restent plus que jamais d’actualité.

En revanche, en Chine ou en Russie par exemple, où les droits des femmes ne sont pas ou plus à l’ordre du jour depuis longtemps, le 8 mars se traduit par une fête commerciale. Ce jour-là, on ne se précipite pas dans la rue pour battre le pavé, mais dans les magasins pour acheter des fleurs, des chocolats ou des bijoux…

Férié ou pas?

Outre les États socialistes, le 8 mars est un jour férié dans plusieurs dizaines de pays, essentiellement africains et asiatiques. À noter qu’en Chine, en Macédoine du Nord, à Madagascar et au Népal, seules les travailleuses ont congé. Tandis qu’en Europe la ville de Berlin a décidé le 24 janvier dernier de faire du 8 mars un jour férié.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus de Tribune de Genève

Tribune de Genève
Tribune de Genève
image beaconimage beaconimage beacon