Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Koh-Lanta : pourquoi les soucis de santé de Denis Brogniart auraient pu coûter très cher à la production

logo de Voici Voici 21.03.2019 La rédaction Voici

Denis Brogniart était très malade sur le tournage de la dernière saison de Koh-Lanta. L’animateur aurait même causé bien des soucis à la production de l’émission.

Relire la vidéo

Le 15 mars dernier, TF1 lançait la toute nouvelle saison de Koh-Lanta. Baptisée La guerre des chefs, cette édition a causé bien des frayeurs à ALP productions. À l’écran, les téléspectateurs l’ont constaté eux-mêmes : Denis Brogniart n’était pas du tout en forme. C’est même très amaigri qu’il est apparu devant les caméras du jeu d’aventure. Face aux nombreux commentaires d’internautes inquiets sur les réseaux sociaux, l’animateur a finalement brisé le silence. « Juste un petit message pour répondre à ceux qui ont trouvé hier lors du premier épisode de Koh-Lanta que j'avais maigri. C'est vrai, vous avez raison, a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur son compte Twitter. J'ai perdu quelques kilos à la suite d'un virus. Mais rassurez-vous, tout ça c'est de l'histoire ancienne. J'ai retrouvé mon poids de forme. La preuve en image ! »

Désormais tiré d’affaire, Denis Brogniart a pu en tout cas compter tout le soutien de la production de Koh-Lanta qui avait prévu malgré tout un plan B au cas où l’animateur serait trop affaibli. Même si le plus grand aventurier du PAF n’a jamais failli à ses obligations en 17 ans de bons et loyaux services, ses équipes avaient prévu un remplaçant. C’est Bruce Jouanny, habituellement aux commandes de Top Gear France, qui était prêt à prendre le relais. Sur place, aux îles Fidji, le présentateur de RMC Découverte a dû s’occuper comme il a pu puisque Denis Brogniart a tenu jusqu’au bout ses obligations. « Quand Bruce est arrivé, je lui ai dit : “Ça va être surtout compliqué pour toi”, a-t-il raconté au Parisien. Moi, je le savais pertinemment que, jamais de la vie, je n’arrêterai le tournage. Je n’abandonne rien dans ma vie, j’ai de la volonté. D’ailleurs, il devait rester les quarante-cinq jours de tournage, mais il a dû s’absenter pour Top Gear et n’est jamais revenu. »

Denis Brogniart a donné des sueurs froides à la production

Même si tout le staff de Koh-Lanta savait que Denis Brogniart ne flancherait pas, Alexia Laroche-Joubert, patronne d’Aventure Line Productions, n’a cependant pas voulu prendre de risque. Et pour une bonne raison. Depuis quelques années, Koh-Lanta est frappé par une malédiction et une de trop aurait pu lui être fatale. Comme le rappelle Le Parisien, l’émission a déjà été annulée à deux reprises : en 2013, avec le décès du candidat Gérald Babin et en mai 2018, après les accusations d’agressions sexuelles de Candide Renard. Autant dire qu’une troisième annulation de tournage aurait été catastrophique.

« Denis s’est vite rétabli, mais les assurances ne voulaient prendre aucun risque. Alors, on a pensé à Bruce Jouanny qui a un profil d’aventurier et un vrai physique. Il fallait aussi quelqu’un qui soit libre et ne prenne pas ombrage, sachant qu’il y avait 98 % de chances qu’il ne bosse pas », a expliqué Alexia Laroche-Joubert. Heureusement tout s’est passé comme sur des roulettes. Plus de peur que de mal !

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon