Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Leïla Slimani et Lou Doillon indignent les internautes avec leurs journaux de confinement

logo de Voici Voici 20.03.2020 La rédaction Voici
Leïla Slimani et Lou Doillon indignent les internautes avec leurs journaux de confinement © KCS Leïla Slimani et Lou Doillon indignent les internautes avec leurs journaux de confinement

Pendant le confinement, les célébrités partagent quelques instants de leur quotidien. Mais le journal de bord de la romancière Leïla Slimani, publié dans Le Monde, a du mal à passer sur Twitter. Même chose pour Lou Doillon, sévèrement taclée elle aussi sur le net.

La France est confinée, y compris ses célébrités. Et toutes n’ont pas la même façon de vivre ce long moment. Il y a celles qui préfèrent en rire, celles qui ne postent presque rien sur les réseaux sociaux, celles qui travaillent à distance, ou encore celle qui passent du temps en famille. Et puis il y en a d’autres qui ont eu envie de documenter leur confinement en prenant leur plus belle plume, comme Leïla Slimani. Le 18 mars, la romancière a démarré son « journal de confinement » dans Le Monde. Si la prose est élégante, le contenu a fortement agacé les internautes. Son quotidien tranquille dans une maison de campagne lui a valu de lourdes critiques. « Salut les pauvres. Ça se passe bien dans votre 15m carrés à trois ? Pour passer le temps et descendre la pression du confinement, vous pouvez toujours lire le journal de bord d'une écrivaine dans sa maison familiale à la campagne hein. On n'est pas bien là ? », a ironisé le journaliste Nicolas Quénel. Et il est loin d’être le seul à s’être lâché.

Leïla Slimani et Lou Doillon violemment taclées

L’autrice Laélia Véron n’a pas été tendre non plus : « Pas besoin d'abonnement au Monde, je vous résume le “journal de confinement” de Leïla Slimani : “Je Je Je Je Moi Fleurs-Rosée Moi Je Je Moi Moi Je Nous (=moi+mes enfants) Je Je Météo Moi-qui-me-regarde-moi-écrivant Moi Je Je.” » Pierre Monégier, un reporter d’Envoyé Spécial, a résumé l’avis de très nombreux internautes : « Ce Journal de la Grande Bourgeoisie qui fait du jardinage pendant l’épidémie, c’est non. » Si Leïla Slimani a pris de plein fouet le courroux des internautes, Lou Doillon est aussi dans cette situation. Depuis la parution d’un article de France Culture racontant son quotidien très culturel pendant le confinement, la fille de Jane Birkin se fait sévèrement tacler. « J’attends plutôt le journal du soignant, de la caissière ou de l’employé Amazon que le journal du confinement de Lou Doillon. Je ne sais pas pourquoi », a commenté, avec acidité, le musicien Michel Cloup. « Votre décence elle est pas confinée », a balancé la journaliste de Libération Anaïs Condomines. A l’avenir, Lou Doillon et Leïla Slimani feraient peut-être mieux de garder leurs journaux intimes.

-

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon