Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les Terriens du samedi : Olivier Marchal se confie sur l'agression dont a été victime sa fille

logo de Télé Loisirs Télé Loisirs 09.12.2018 Agnès FREMIOT
Relire la vidéo

De passage sur le plateau des Terriens du samedi ! pour évoquer la série Les rivières pourpres, Olivier Marchal est revenu sur les raisons pour lesquelles il ne croit plus ni en la justice, ni en la police.

Thierry Ardisson recevait Olivier Marchaldans Les Terriens du samedi !afin d'évoquer avec lui la série à succès diffusée sur France 2 dans laquelle il joue,Les rivières pourpres. Il a notamment profité de son passage sur le plateau pour critiquer les films adaptés du polar de Jean-Christophe Grangé, où les policiers sont présentés comme des alcooliques. "Ca m'irrite un peu parce que ce n'est pas vrai", a-t-il souligné. "Comme tous les flics, vous avez une piètre opinion de la justice et même de la police", a enchaîné Thierry Ardisson. Il a ensuite fait référence à l'agression dont a été victime sa fille. "Vous avez déclaré. Moi je ne me fais plus d'illusion. J'ai été flic pour défendre la veuve et l'orphelin. Je suis très vite tombé de l'armoire. Encore plus lorsque ma propre fille a été victime d'une grave agression. La justice n'a pas fait son boulot et a laissé l'enquête traîner pendant quatre ans. J'ai dit au juge que dorénavant, je réglerai mes affaires moi-même."

Les Terriens du samedi : Olivier Marchal se confie sur l'agression dont a été victime sa fille (VIDEO) © C8 Les Terriens du samedi : Olivier Marchal se confie sur l'agression dont a été victime sa fille (VIDEO)

Sa fille Léa, âgée de 24 ans aujourd'hui, a été agressée par six garçons quand elle avait quinze ans. Olivier Marchal a été obligé de mener l'enquête lui-même, car elle n'avançait pas. "Ma fille, elle en souffre encore. Elle est partie, elle a quitté Paris. Elle a redoublé la classe de quatrième. Elle a pris 20 kg, elle les a reperdus depuis. Ils l'ont agressée à sept, ils l'ont tabassée. Tout ça parce que c'était un collège privée de filles", a-t-il confié à l'homme en noir. "Moi, je suis devenu fou." L'agresseur, un multirécidiviste, n'a pas fait de prison et a pris du sursis. Face aux interrogations de l'animateur sur la peine minime des agresseurs, l'ancien policier a exprimé son désarroi. "Je ne sais pas Thierry", lui a-t-il simplement répondu. "Il a été condamné à trois mois avec sursis et 500 euros d'amende qu'il n'a toujours pas payée", a conclu Olivier Marchal.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Programme-tv.net

Télé Loisirs
Télé Loisirs
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon