Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Meghan: ses premiers pas d'altesse royale

logo de Paris Match Paris Match 03.06.2018 Paris Match
Meghan: ses premiers pas d'altesse royale © Getty Images/AFP Meghan: ses premiers pas d'altesse royale

Meghan Markle, duchesse de Sussex depuis son mariage avec le prince Harry, a fait sa première apparition officielle pour les 70 ans du prince Charles.

Aux cartons d’invitation succèdent les cartons de déménagement. Le mariage a autorisé Harry à étendre son domaine. Avant, le prince résidait seul à Nottingham Cottage, une garçonnière comprenant deux chambres, un salon, au sein de Kensington Palace. Dorénavant, le duc et la duchesse de Sussex dormiront dans l’appartement 1.

Ce terme semble un brin falot pour décrire la splendeur de l’endroit, 21 pièces mises à disposition. C’est une aile, une péninsule. La rénovation a débuté dès l’annonce des fiançailles du prince avec Meghan, grâce au bon vouloir du duc et de la duchesse de Gloucester. Ces cousins de la Reine avaient gentiment proposé de laisser place aux nouveaux époux. Meghan et Harry n’auront qu’une centaine de mètres à parcourir pour installer leur ménage.

L’indépendante Meghan doit être ravie et étonnée, tout de même, par tant de promiscuité royale. Kensington Palace, surnommé « KP » par Diana qui y a vécu dix‑sept ans, regroupe un tas de membres plus ou moins éminents du clan Windsor. Ces habitations à loyer modéré au cœur de Londres, octroyées par Elizabeth II, logent quelques Kent, la princesse Eugenie, qui vient de débarquer avec son fiancé, les Gloucester, du personnel dévoué, ainsi que le duc et la duchesse de Cambridge.

Les frères William et Harry ne se quitteront plus, ou si peu : un mur mitoyen sépare leurs logis. Les gazettes l’assurent, les Cambridge et les Sussex sont proches et Meghan n’hésiterait pas à toquer pour voir sa belle-sœur et ses enfants. Il se murmure que Kate l’aiderait à se familiariser avec le protocole et à se concocter la garde-robe adéquate aux exigences du rôle. Pas de décolletés, moins de peau apparente, de l’élégance en toutes circonstances. Adieu jean troué, au revoir jupe excessivement fendue de comédienne en promotion, en route vers une « middletonisation » des looks…

La drawing room de Kensington Palace © Paris Match La drawing room de Kensington Palace
La drawing room: un des salons de Kensington. Ils y reçoivent Barack et Michelle Obama en 2016. © PAPIX/SIPA

Lady Meghan est née, Rachel de la série « Suits » doit mourir, c’est du moins le souhait des communicants du prince Harry. Ces derniers ont omis de mentionner sur le site de la maison royale les anciennes activités d’actrice de la duchesse. Tollé des internautes… et quelques lignes du CV de Meghan apparaissent. Passé les flonflons de la fête, les cocktails, la danse avec George Clooney, la nuit au château de Windsor, Meghan doit pointer à l’usine. C’est-à-dire se constituer une équipe de professionnels afin d’éviter les faux pas. La bonne Reine alloue au jeune couple son ex-secrétaire privée adjointe, l’Australienne Samantha Cohen. Surnommée « Samantha la panthère » pour son franc-parler, elle connaît parfaitement les us et coutumes de la jungle royale : comment trouver un sujet de conversation pendant un dîner d’Etat, comment poser son quignon de pain, comment se débarrasser d’un morceau de salade entre les dents… Elle devrait épauler Meghan pendant les six prochains mois.

Photo officielle de Meghan et Harry © Paris Match Photo officielle de Meghan et Harry
Au château de Windsor, le 19 mai : une photo officielle… mais pas vraiment protocolaire, signée Alexi Lubomirski, grand photographe de mode et portraitiste de stars. © Alexi Lubomirski

Parler pour ne rien dire est un art. Même si Harry dispose d’une liberté certaine par rapport à son frère, madame et lui ne pourront se permettre des remarques intempestives sur la politique menée dans les 53 Etats du Commonwealth. « Meghan devra se méfier. Sinon, elle finira brisée, comme Diana et Sarah Ferguson. Il s’agit de s’imposer en douceur, de respecter les règles. La presse et les charmants aristocrates ne lui pardonneront rien », estime un photographe des sujets royaux. Il a été écrit que le couple, partant en juillet pour une sorte de mini-lune de miel de deux jours, se rendrait en Irlande, pays qui a récemment voté en faveur de la libéralisation de l’avortement…

Le « vrai » baptême du feu Windsor de Meghan aura lieu le 9 juin, lors de la Trooping the Colour

Est-ce une manière, pour l’ancienne féministe, de saluer l’avancée des droits des femmes ? La duchesse n’en pipera mot. Elle saluera les badauds avec retenue et humilité, les dents blanches en guise de bouclier. Sa vie a des allures de tourbillon éblouissant. Pourtant, gare à la solitude. Meghan doit tout réapprendre, tout. Sans loisir d’un retour en arrière. Elle semblait ravie, comblée lors de sa première apparition publique de duchesse, à l’occasion des 70 ans de son beau-père. Une abeille a piqué Harry pendant son discours : Meghan a ri, ses yeux brillaient. Charles et Camilla apparaissaient bien ternes à ses côtés ! Le charme de la jeunesse…

Le « vrai » baptême du feu Windsor de Meghan aura lieu le 9 juin, lors de la parade militaire Trooping the Colour, qui marque l’anniversaire d’Elizabeth II. Meghan se montrera au balcon de Buckingham Palace avec son prince et avec la Reine, de retour de Balmoral. Des milliers de gens les acclameront. La vie au sein de sa nouvelle famille… une habitude à prendre. Sa mère, Doria, est repartie chez elle, en Californie. Il est loin, le temps où elle tenait le bras du prince Charles. On l’a aperçue en train de promener ses deux chiens. Elle a réintégré son existence de simple mortelle. 

AUSSI SUR MSN: Meghan Markle fait déjà partie des femmes les plus influentes d'Angleterre (et pas Kate Middleton!)



Chaque semaine, ne manquez pas le meilleur de l'info!


Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon