Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Chloroquine: ce que contiennent les résultats de la dernière étude du professeur Raoult

logo de BFMTV BFMTV 09/04/2020 Hugues Garnier

Dans sa dernière étude, l'infectiologue revient sur les résultats du traitement par l'hydroxychloroquine et l'azithromycine: près de 91% des patients auraient guéri du Covid-19.

Le Professeur Didier Raoult à Marseille, le 26 février 2020 © GERARD JULIEN / AFP Le Professeur Didier Raoult à Marseille, le 26 février 2020

"Un traitement sûr et efficace contre le Covid-19". La dernière étude réalisée à l'IHU - Méditerranée Infection à Marseille sur le traitement du nouveau coronavirus par la combinaison hydroxychloroquine-azithromycine a été publiée ce jeudi soir. Elle regroupe un ensemble de 1061 patients positifs au Covid-19 et non-inclus auparavant dans les précédentes études de l'institut.

Ces patients répondaient par ailleurs aux critères d'inclusion déterminés par l'équipe du professeur. Leur âge médian était de 43,8 ans, 493 étaient des hommes (46,4%) et aucune toxicité cardiaque n'avait été observée.

De mauvais résultats observés sur 46 patients

Sur ces 1061 patients, la guérison virologique a été observée chez 973 personnes en dix jours, soit un taux d'efficacité du traitement par la combinaison hydroxychloroquine-azithromycine de 91,7%. 

Derrière ce pourcentage, 46 patients présentent toutefois de mauvais résultats (4,3 %). 10 d'entre eux ont été placés en soins intensifs, 5 âgés entre 74 et 95 ans sont décédés depuis (0,47 %) et 31 ont nécessité une dizaine de jours d'hospitalisation ou plus. Parmi ce groupe 25 sont guéris du Covid-19 au moment de la publication de l'étude et 16 sont encore hospitalisés.

Le traitement par hydroxychloroquine et l'azithromycine, lorsqu'il est mis en place juste après le diagnostic, "est un traitement sûr et efficace contre le Covid-19, avec un taux de mortalité de 0,5% chez les patients les plus âgés. Il évite l'aggravation et élimine la persistance et la contagiosité du virus dans la plupart des cas", conclut l'étude. 

Le professeur Didier Raoult a reçu plus tôt ce jeudi la visite d'Emmanuel Macron à l'IHU - Méditerranée Infection à Marseille, un déplacement qui fait débat alors que le chef de l'État souhaite montrer son intérêt pour toutes les recherches en cours sur le Covid-19.

● Donner son sang : où donner ?

● Soutenir l'action du Secours populaire en cliquant ici.

● Faire un don pour soutenir les soignants et les chercheurs en cliquant ici.


Publicité
Publicité

Plus d'info: BFMTV

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon