Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Helmut Newton vu par ses muses

logo de Paris Match Paris Match 19/07/2021 Margaret Macdonald

Dans un formidable documentaire, les femmes photographiées par le portraitiste reviennent sur leur relation. Sylvia Gobbel nous en parle.

© June Newton

1981. Sylvia Gobbel a 19 ans et vient tout juste de poser ses valises de jeune mannequin à Paris, capitale de la mode. Malgré ses courbes sculpturales et son port de tête sophistiqué, son agent la met en garde : le physique de la Viennoise ne correspond pas aux goûts du jour, mais, peut-être pourrait plaire à Helmut Newton. Il vise juste. À l’occasion d’un shooting pour « Vogue Hommes », le photographe berlinois, déjà incontournable, la choisit parmi une centaine de filles. En résulte le célèbre diptyque « Sie Kommen (Dressed) » et « Sie Kommen (Naked) », vendu en 2016 pour 670 000 dollars chez Sotheby’s.

Lire aussi:Helmut Newton un pneu, beaucoup, passionnément

Quarante ans plus tard, l’Autrichienne n’a rien perdu de sa superbe et pose des mots tendres sur sa collaboration avec Helmut Newton. « À moins d’être exhibitionniste, à 19 ans personne n’a envie de poser nue, mais Helmut avait déjà une telle réputation que j’ai accepté sans hésiter. » Il sera le seul pour qui elle se dénudera. « Dans ses photos, les femmes sont dominantes et jamais dans la séduction, explique-t-elle. Helmut aimait les femmes puissantes, il pensait qu’elles portaient le poids du monde. Selon lui, c’était le sexe fort. Les hommes existent peu dans ses images et quand ils sont présents, ce sont des accessoires. Sa femme June l’influençait beaucoup. Ils étaient très fusionnels. » Quand Sylvia lui demande pourquoi ils n’ont jamais eu d’enfants, Helmut répond d’un ton léger : « June est ma femme, ma maîtresse et mon manageur. Nous n’avons pas besoin d’enfants, car j’en suis un. »

Dans le documentaire « Helmut Newton. L’effronté », de Gero von Boehm, ce sont les femmes qui racontent le célèbre photographe. Les interventions se succèdent et se ressemblent : Charlotte Rampling, Grace Jones, Sylvia Gobbel, mais aussi Isabella Rossellini et Claudia Schiffer. Toutes brossent le portrait d’un homme au talent fou avec un goût prononcé pour la liberté et beaucoup d’humour. « Il connaissait les femmes comme personne et les femmes le connaissaient », souligne le réalisateur.

"

Avant de commencer à shooter, il me racontait une histoire et je devais interpréter la scène comme une actrice muette

"

Après la première séance pour « Vogue », la carrière de Sylvia explose et les propositions les plus folles – y compris pour le premier rôle dans « Flashdance » – s’empilent sur le bureau de son agent. Mais Helmut Newton ne compte pas la laisser filer et pose une option d’un an sur elle. Du jamais-vu dans son agence ! « J’ai été son chouchou pendant un temps mais je ne m’en rendais pas vraiment compte, reconnaît Sylvia. Mes origines autrichiennes et tyroliennes m’ont donné une épaisse carapace. Les compliments comme les critiques glissent sur moi. » Aujourd’hui, elle sourit encore au souvenir de leur collaboration et se déclare « chanceuse ». Leur connivence professionnelle viendrait de leurs racines germaniques partagées et d’un goût prononcé pour le perfectionnisme.

« À l’époque, nous n’avions pas la retouche, donc tout devait être parfait. Certaines trouvaient les séances difficiles avec Helmut car il était très minutieux, ajoute Sylvia. Il construisait ses images avec une précision folle. Avant de commencer à shooter, il me racontait une histoire et je devais interpréter la scène comme une actrice muette. La lumière, les accessoires, le maquillage, les cheveux… rien n’était laissé au hasard. » Pas même « la coupe et coiffure » de sa toison. Identique – « au poil près ou presque » – à celle des trois autres modèles sur la photo « Sie Kommen ». Après tout, le diable est dans les détails.

Relire la vidéo
Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon