Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Yvelines: Deux prisonniers ont réussi à creuser un trou dans leur cellule à Bois-d’Arcy

logo de 20 Minutes 20 Minutes il y a 6 jours M.F

Deux détenus étaient jugés ce mercredi par le parquet de Versailles pour tentative d’évasion après qu’un trou a été découvert dans leur cellule.

La prison de Bois-d’Arcy dans les Yvelines. © CHAUVEAU/SIPA La prison de Bois-d’Arcy dans les Yvelines. EVASION - Deux détenus étaient jugés ce mercredi par le parquet de Versailles pour tentative d’évasion après qu’un trou a été découvert dans leur cellule.

A la Michael Scofield et Lincoln Burrows dans Prison Break. Ce mercredi au parquet de Versailles jugeait deux prisonniers pour avoir fomenté un projet d’évasion. Et pas des moins spectaculaires. Les deux détenus de 22 et 23 ans étaient parvenus courant février à creuser un trou dans leur cellule à la maison d’arrêt de Bois-d’Arcy dans les Yvelines, rapporte Le Parisien.

C’est lors d’une inspection le 22 février dernier, que les gardiens se rendent d’abord compte qu’il manque le barreau central à la fenêtre de leur cellule. Ils le retrouveront plus tard, caché dans la pièce. Ils découvrent ensuite que les deux occupants ont également creusé un trou de 30 centimètres sur 30 dans lequel un humain peut se glisser. Le trou menait directement dans la cour de la prison​.

Huit et douze mois de prison ferme

« Une fois arrivé dans la cour, il faut passer un grillage et le mur d’enceinte avant de recouvrer la liberté, ce qui n’est pas vraiment facile », tempère une source proche de l’affaire.

Les deux prisonniers incarcérés pour des faits de vol en bande organisée et association de malfaiteurs, ont été changés de cellule et le parquet a demandé aux enquêteurs du commissariat de Plaisir d’ouvrir une enquête. Les deux hommes ont affirmé que le trou était déjà là quand ils sont arrivés dans la cellule.

Une version contredite par les constatations de l’administration pénitentiaire. Le parquet de Versailles les a condamnés à huit et douze mois de prison ferme.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus de 20 Minutes

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon