Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

«Gilets jaunes»: les routiers de FO en renfort, main tendue de la CGT

logo de Le Figaro Le Figaro 21/11/2018 Le figaro.fr, AFP agence

FO Transports, le troisième syndicat du secteur, a appelé à rejoindre le mouvement, quant à la CFDT, majoritaire, elle doit se décider ce mercredi. De son côté, la CGT appelle les «gilets jaunes» à manifester le 1er décembre.

figarofr © PASCAL GUYOT/AFP figarofr

Depuis le début de la mobilisation des «gilets jaunes», les syndicats ne savent pas sur quel pied danser. Après une valse-hésitation, FO Transports (FO-UNCP), le troisième syndicat du secteur, a appelé à rejoindre le mouvement, une première. La fédération FO des transports et de la logistique enjoint ses adhérents «à participer et organiser toutes actions visant à revendiquer l'augmentation du pouvoir d'achat», indique le syndicat dans un bref communiqué. «Nous sommes aussi des citoyens», souligne Patrice Clos, secrétaire national FO-UNCP, mais aussi candidat à la succession de Pascal Pavageau à la tête de la Confédération. «On appelle à venir renforcer les mouvements existants» précise-t-il. Et dans le cas où la mobilisation ne porterait pas ses fruits, FO-UNCP pourrait aller plus loin. «Si le gouvernement continue à mépriser nos concitoyens, on verra si on passe à l'étape supérieure, c'est-à-dire l'appel à la grève», a-t-il averti.

CFTC Transports se donne encore quelques jours

De son côté, la CFDT Transports, premier syndicat dans le secteur du transport et de la logistique devant la CGT, doit décider ce mercredi si elle se joint au mouvement. La CFTC Transports, quatrième organisation de ce secteur, évoque une décision d'ici à la fin de la semaine. Fin octobre, elle avait dit soutenir «le mouvement de mécontentement citoyen sur l'augmentation du carburant et la taxation complémentaire des retraites».

Le secteur des transports, qui regroupe les chauffeurs routiers, les ambulanciers, les transporteurs de fonds ou les déménageurs, compte quelque 700.000 salariés.

Quant à la CGT, elle hésite encore. Son secrétaire général, Philippe Martinez, s'inquiète de voir le mouvement soutenu par le Rassemblement National. La centrale de Montreuil maintient une position prudente. La première organisation syndicale a toutefois appelé «tous les citoyens, les salariés actifs et retraités» à manifester le 1er décembre en vue d'exiger «des réponses immédiates et précises» du gouvernement et du patronat sur les thématiques de pouvoir d'achat.



AUSSI SUR MSN : "Gilets jaunes" : les routiers vont-ils prendre part à la mobilisation ?

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon