Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Aérien en France: près de 814.00 passagers touchés par les perturbations cet été

logo de Le Figaro Le Figaro 30/08/2018 Nicolas Orliac

Le nombre de personnes ayant subi un retard, une annulation ou une surréservation cet été a considérablement augmenté par rapport à l'année dernière, selon un bilan publié par le site Air Indemnité.

figarofr: La grève chez Ryanair a fortement perturbé le trafic aérien. © HANNAH MCKAY/REUTERS La grève chez Ryanair a fortement perturbé le trafic aérien.

Les chiffres du premier semestre 2018 montraient déjà une augmentation spectaculaire du nombre de vols retardés ou annulés. Au cours des six premiers mois de l'année, 1,02 million de passagers français ont subi un retard, une annulation ou une surréservation. Cela représente une augmentation de 25% du nombre de passagers touchés par les perturbations dans le transport aérien. De nouveaux chiffres viennent d'être publiés, qui montrent une accentuation du phénomène cet été: entre le 1er juillet et le 25 août 2018, 814.000 passagers ont été victimes de perturbations, contre 654.000 l'année dernière sur la même période, soit une hausse de 160.000.

Ce bilan du trafic aérien publié par Air Indemnité, site spécialisé dans la réclamation d'indemnités, montre que l'ensemble des incidents sont en hausse. En effet, si le nombre de vols a augmenté de 2,7% depuis l'année dernière, passant de 188.000 à 193.100, le nombre d'annulations a, quant à lui, progressé de 31,3% (2078 en 2017 contre 2728 en 2018). En ce qui concerne les retards, ceux de plus de deux heures progressent de 20,5% pour atteindre le nombre de 4470, tandis que les retards de plus de 3 heures sont estimés à 1824, en augmentation de 15,5%.

Grèves et dysfonctionnements du contrôle aérien

Au sein de la compagnie à bas coûts Ryanair, les personnels demandant de meilleures conditions de travail et de salaires n'ont pas hésité à mener un mouvement de grève qui s'est ensuite propagé dans différents pays d'Europe. Au total, ce sont plusieurs centaines de milliers de passagers qui ont été touchés. Rien que pour le week-end du 25 et 26 juillet, ce ne sont pas moins, de 100.000 passagers, dont de nombreux en France, qui ont été touchés par quelque 600 annulations de vols.

Chez Air France, plus de 240 vols ont été annulés depuis le début de l'été, en lien direct avec la grève des pilotes, des personnels navigants et des personnels au sol, explique la direction. Les syndicats refusent quant à eux de «porter le chapeau» et dénoncent plutôt «l'incompétence de la direction en matière de prévision des besoins de l'entreprise».

Enfin, une des principales raisons de l'augmentation des perturbations est liée aux dysfonctionnements du contrôle aérien français. Ce dernier génère 33% des retards constatés dans l'espace aérien européen pour 20% du trafic contrôlé.

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon