Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

A Cannes, des mouvements de foule après une rumeur infondée de fusillade

logo de Franceinfo Franceinfo 10/08/2020 Franceinfo

De nombreuses vidéos ont montré des mouvements de foule dans la ville des Alpes-Maritimes et les rumeurs de coups de feu se sont rapidement diffusées sur les réseaux sociaux. Fort heureusement, il n'en était rien.

© Fournis par Franceinfo

La fausse nouvelle s'est répandue à toute allure. D'importants mouvements de foule ont eu lieu à Cannes (Alpes-Maritimes) après des rumeurs sur une fusillade autour de 23h30, lundi 10 août, finalement démenties par le maire et par des sources policières contactées par franceinfo. De nombreuses vidéos et photos postées sur les réseaux sociaux montraient des images de personnes courant dans les rues et de terrasses quittées précipitamment.

La mairie de Cannes a démenti ces rumeurs : "Aucun coup de feu. Le mouvement de foule à Cannes a été provoqué à la suite d’une rumeur. Ne vous inquiétez pas, la situation est sous contrôle. Nous vous remercions de ne pas véhiculer de fausses informations." Le maire LR David Lisnard a également expliqué que, d'après ses informations, "il n’y a eu ni coup de feu à Cannes ni forcené retranché, mais un coup de folie collective après qu'un individu a crié 'coup de feu' (...). Nous faisons les ultimes levée de doute", écrit-il dans un tweet posté vers minuit.

La police municipale a terminé la levée de doute peu après 1 heure du matin. Le maire a également relayé des informations de la sous-préfecture faisant état d'au moins cinq blessés à cause du mouvement de foule. "Plusieurs blessés légers à cause du mouvement foule ont été pris en charge", ont déclaré à l'AFP les pompiers des Alpes-Maritimes. Au total, 80 sapeurs-pompiers ont été déployés par précaution sur le terrain.

Tout cela en dit beaucoup sur l’état de tension de la société.

David Lisnard, maire LR de Cannes

sur Twitter

D'après Laurent Martin de Frémont, secrétaire du syndicat SGP-Police dans les Alpes-Maritimes, une altercation a eu lieu devant un fast-food de la rue Jean-Jaurès. C'est alors qu'un bruit pouvant évoquer un tir d'arme à feu a été entendu par certaines personnes, créant un mouvement de panique. Sur place les forces de l'ordre n'ont retrouvé aucune arme, aucune victime, indique le policier. Le cabinet du maire a également diffusé des images rassurantes, plus tard dans la nuit.


Vidéo: Prise d'otages au Havre: l'homme interpellé connu «pour un passé psychiatrique assez lourd» (Le Figaro)

Publicité
Publicité

PLUS D’INFO : FRANCEINFO

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon