Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

"C’était impeccable" : Eric Drouet assume son "coup de com" face à la police

logo de L’Obs L’Obs 04/01/2019 L'Obs

Le porte-parole des "gilets jaunes" admet avoir prémédité son interpellation par la police mercredi près des Champs-Elysées.

Eric Drouet à sa sortie de garde à vue à Paris, jeudi 4 janvier 2018. © Copyright 2019, L'Obs Eric Drouet à sa sortie de garde à vue à Paris, jeudi 4 janvier 2018.

"Tout ce qui se passe ici est purement politique", a dénoncé jeudi le très médiatique Eric Drouet à sa sortie de garde à vue. Il faut dire que le porte-parole des "gilets jaunes", qui suscite "la fascination" de Jean-Luc Mélenchon, sait de quoi il parle. Quelques heures après sa sortie du commissariat du 2e arrondissement de Paris, Eric Drouet a offert aux internautes de sa page "la France en colère", un Facebook live post-garde à vue durant lequel il a lâché quelques confidences sur sa stratégie politique face au pouvoir.

Et si son interpellation mercredi soir par la police près des Champs-Elysées avait été en fait préméditée ? C’est ce que laisse entendre très clairement entendre le chauffeur routier de Melun :

"Nous avons fait ça [organiser la manifestation de mercredi soir, NDLR] pour en arriver là. On voulait montrer aux Français qu'on n'était pas libre. […] Le coup de com, je crois que l’on fait là. C’était à condition d’aller passer 24 heures en garde à vue mais franchement c’était deux fois ce que j’attendais."

Le "gilet jaune" se réjouit aussi que les images de son interpellation aient été diffusées quasiment en direct par les chaînes d’information en continu : "Pour l’image que ça renvoie c’était impeccable […] plus tu es médiatisé, plus c’est sympa pour ces actions-là."

"Il va falloir trouver d’autres idées comme ça", ajoute Eric Drouet, qui est convoqué devant le tribunal correctionnel le 15 février pour "organisation d'une manifestation sans déclaration préalable".

Son interpellation a provoqué l'indignation de l'extrême droite à l'extrême gauche, à deux jours d'un huitième samedi de manifestations en France. Son avocat, Me Kheops Lara, a dénoncé jeudi "une opération purement et bassement politique, qui n'a rien de juridique".

AUSSI SUR MSN - «Gilets Jaunes» : Eric Drouet dénonce le caractère «politique» de son arrestation

Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : L'Obs

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon