Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Carte du déconfinement : aucun département en rouge, Île-de-France, Guyane et Mayotte en orange

logo de Europe 1 Europe 1 28/05/2020 Europe 1 avec AFP
Le Premier ministre Édoaurd Philippe a dévoilé ce jeudi la nouvelle carte de déconfinement pour la deuxième phase de ce retour à la vie normale. L'ensemble du territoire est classé vert, à l'exception de l'Île-de-France, la Guyane et Mayotte qui sont en orange. © Capture Twitter Ministère de la Santé Le Premier ministre Édoaurd Philippe a dévoilé ce jeudi la nouvelle carte de déconfinement pour la deuxième phase de ce retour à la vie normale. L'ensemble du territoire est classé vert, à l'exception de l'Île-de-France, la Guyane et Mayotte qui sont en orange.

Une nouvelle carte sans rouge. Lors de la présentation de la phase 2 du déconfinement, le Premier ministre Édouard Philippe a dévoilé la nouvelle carte du déconfinement. Tout le territoire est désormais classé vert, à l'exception des départements d’Île-de-France, de Guyane et de Mayotte qui passent à "l'orange".

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation

carteok (1) © Fournis par Europe 1 carteok (1)

La nouvelle carte de la phase 2 du déconfinement. Crédit : Capture Twitter ministère de la Santé.

"Tous les départements vont bénéficier de nouvelles mesures fortes de déconfinement. Mais nous allons surveiller avec une vigilance particulière les départements d’Île-de-France, la Guyane et Mayotte" a indiqué Édouard Philippe. Le Premier ministre précise que "le virus circule un peu plus qu'ailleurs" dans ces départements, et que "des inquiétudes spécifiques" y demeurent.

>> LIRE AUSSI - Écoles, restauration, déplacements.. ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

Quatre facteurs pris en compte

De son côté, le ministre de la Santé Olivier Véran a détaillé les quatre critères sur lesquels se base cette nouvelle carte à commencer par celui de "l'incidence", c'est-à-dire le nombre de personnes infectées sur une semaine sur 100.000 habitants. Le deuxième facteur est le taux de positivité des tests PCR, puis vient celui du R0, le taux de reproduction du virus. Enfin, le 4ème indicateur pris en compte est le taux d’occupation des réanimations, qui reflète la saturation des hôpitaux.

Les départements en orange sont donc "ceux sur lesquels au moins deux indicateurs sur les quatre" sont au-dessus d'un "seuil de vigilance", a indiqué Olivier Véran. 

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon