Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Casque, assurance, code de la route : quelles sont les obligations des cyclistes ?

logo de Europe 1 Europe 1 29/08/2020 Roland Perez
En France, près de trois millions de vélos simples et à assistance électrique ont été vendus en 2019. Les cyclistes sont de plus en plus nombreux à utiliser ce moyen de transport. Quels sont leurs droits et leurs devoirs ? Explications de l’avocat Roland Perez, au micro d’Europe 1. © AFP En France, près de trois millions de vélos simples et à assistance électrique ont été vendus en 2019. Les cyclistes sont de plus en plus nombreux à utiliser ce moyen de transport. Quels sont leurs droits et leurs devoirs ? Explications de l’avocat Roland Perez, au micro d’Europe 1.

Le vélo à la côte, et pas seulement parce que le départ du Tour de France a été donné samedi après-midi. En 2019, près de trois millions de vélos ont été vendus en 2019 ne France. Avec la crise sanitaire provoquée par le coronavirus, la tendance s’est intensifiée, les Français voulant éviter au maximum les transports en commun. Mais sur les routes, les cyclistes ont malgré tout des devoirs, rappelle sur Europe 1 l'avocat Roland Perez. 

>> Retrouvez les chroniques de Roland Perez en podcast et en replay

Respect du code de la route, mais pas de retrait de points

Le code de la route s’applique aux cyclistes. Il faut donc respecter les feux rouges, les priorités à droite, les ronds-points ou encore les stops. L’interdiction de rouler sur les trottoirs doit également être respectée. Sinon, il y a un risque d’amende. Cependant, le retrait de point est impossible en cas de mauvaise conduite en vélo. En cas d’état d’ébriété, un cycliste ne subira pas de retrait de points, en revanche une suspension de permis de conduire est possible.

>> LIRE AUSSIDéconfinement : "On n'a jamais eu autant de commandes" de vélos électriques

L'assurance n'est pas obligatoire

Concernant l’assurance, elle n’est pas obligatoire pour les cyclistes, y compris pour ceux en vélo électrique, contrairement aux conducteurs de voitures ou de deux-roues à moteur. A priori, l’assurance multirisque habitation couvre la responsabilité dite civile si l’on blesse une personne en conduisant un vélo ou si l’on détériore un autre vélo ou autre engin. Roland Perez conseille toutefois de souscrire une assurance accident au cas où l’on se blesse à vélo tout seul.

>> LIRE AUSSIPourquoi le marché du vélo devrait retrouver son rythme de croisière à la rentrée

135 euros d'amende 

Le port du casque n’est pas obligatoire, sauf pour les enfants de moins de 12 ans, même s’ils sont co-passagers. Les écouteurs et les casques audio sont interdits. La contravention s’élève à 135 euros. Le port du gilet jaune, appelé "gilet de haute visibilité" est obligatoire hors agglomération et seulement la nuit en agglomération. Car à défaut, le cycliste n’est visible qu’à 30 mètres - contre 150 avec un gilet. Il est également recommandé de porter des vêtements clairs pour être le plus possible visible des autres conducteurs de voitures et de bus.

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon