Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Comment l'auteur présumé de l'attaque de Strasbourg a-t-il pu être identifié aussi rapidement ?

logo de Liberation Liberation 12/12/2018 Fabien Leboucq
The Strasbourg's BRI (Research and Intervention Brigade) and police officers patrol the streets searching for the gunman who opened fire near a Christmas market the night before, on December 12, 2018 in Strasbourg, eastern France. - At least three people have been killed and 12 critically wounded in a shooting in the French city of Strasbourg, police said, updating the number of victims. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP) © PATRICK HERTZOG The Strasbourg's BRI (Research and Intervention Brigade) and police officers patrol the streets searching for the gunman who opened fire near a Christmas market the night before, on December 12, 2018 in Strasbourg, eastern France. - At least three people have been killed and 12 critically wounded in a shooting in the French city of Strasbourg, police said, updating the number of victims. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)

Le tireur présumé devait être perquisitionné le matin. Très rapidement après le début de l'attaque de Strasbourg, les policiers ont fait le lien.

Question posée par le 11/12/2018

Bonjour, 

Votre question est arrivée à 22h24. Soit un peu moins de deux heures après le premier message Twitter de la préfecture de la région Grand-Est annonçant un «Événement en cours à Strasbourg». Effectivement, un peu après 22 heures, l’identité du tireur présumée circulait en ligne.

Comme l’a indiqué l’AFP, «selon une source proche du dossier», l’homme devait être perquisitionné mardi matin par les gendarmes dans une enquête de droit commun mais a échappé à cette arrestation. Comme il ne se trouvait pas à son domicile, un signalement a été émis. Quand l’attaque du centre-ville de Strasbourg a eu lieu, aux alentours de 20 heures, les policiers ont vite établi un lien, que les témoignages recueillis sur place ont permis d’accréditer.

L’auteur présumé des faits est «un individu connu en droit commun pour beaucoup de délits autres que liés au terrorisme», selon les mots du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’intérieur Laurent Nuñez. Qui précise : «Il a fait plusieurs séjours en prison et c’est à l’occasion de ces séjours en prison qu’a été détectée une radicalisation mais dans la pratique religieuse, jamais de signe de passage à l’acte.»

AUSSI SUR MSN : "Cela aurait pu être un attentat massacre" : en décembre 2000, Al-Qaïda avait déjà tenté de frapper le marché de Noël de Strasbourg

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Liberation.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon