Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Confinement. La limitation de déplacements passe à 20 km pendant 3 heures à partir de samedi

logo de Ouest-France Ouest-France 24/11/2020 Fabien CAZENAVE.
Des policiers contrôlent les voitures place de Bretagne à Rennes (35) afin de vérifier si les passagers ont leur attestation de déplacement. © MARC OLLIVIER / OUEST-FRANCE Des policiers contrôlent les voitures place de Bretagne à Rennes (35) afin de vérifier si les passagers ont leur attestation de déplacement.

Près d’un mois après sa dernière allocution télévisée, le président de la République s’est adressé aux Français, ce mardi à 20 h, pour présenter les adaptations au confinement entamé le 30 octobre pour freiner la progression de l’épidémie de Covid-19. Il a notamment annoncé la fin de la règle du 1 h dans un rayon d’1 km. Cette dernière est remplacée à partir de samedi 28 novembre par une nouvelle règle : 3 heures, 20 km. L’attestation reste obligatoire.

Emmanuel Macron a annoncé la fin de la règle des 1 km pour pouvoir se déplacer lors de son intervention à la télévision à 20 h mardi 24 novembre 2020. Elle est remplacée par une nouvelle règle : 3 heures en dehors de son domicile dans un rayon de 20 km à partir de samedi 28 novembre.

Le chef de l’État a confirmé que l’attestation de déplacement était quant à elle maintenue.

Le 15 décembre : fin des attestations de déplacement

La date du 15 décembre marquera la fin du confinement mais également le retour du couvre feu sur l’ensemble du territoire. Les activités culturelles pourront alors reprendre dans le cadre des horaires imposés par le couvre-feu.

Ce sera également la fin des attestations de déplacements. En revanche, aucune décision n’est encore prise pour l’ouverture des stations de ski.

Attestation et limite de déplacements : une source de frustration importante

La France est l’un des rares pays au monde, avec l’Italie et une partie de l’Espagne, à avoir mis en place un justificatif pour les déplacements du quotidien pendant le confinement pour contrer la propagation de l’épidémie de Covid-19. Source de frustration pour un certain nombre de Français.

La limitation de déplacement à plus d’un kilomètre de son domicile a suscité aussi l’agacement. Ainsi à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), une partie des habitants ne pouvait pas se rendre sur l’une des plages de la cité corsaire.

Publicité
Publicité

Plus de Ouest-France

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon