Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Contrôles d'identité avec le passe vaccinal: ce sera marginal, selon les restaurateurs

logo de Le Figaro Le Figaro 17/01/2022 www.lefigaro.fr
Les restaurateurs contrôlent le passe sanitaire depuis août 2021. © FABRICE COFFRINI / AFP Les restaurateurs contrôlent le passe sanitaire depuis août 2021.

La nouvelle a soulagé les restaurateurs, dans le contexte morose de la rentrée. Le projet de loi remplaçant le passe sanitaire par un passe vaccinal, voté définitivement par l'Assemblée nationale ce week-end, ne prévoit plus l'obligation de contrôler une pièce d'identité en plus du passe vaccinal. En effet, cette disposition a été supprimée du texte par le Sénat, puis rétablie dans une version très adoucie par l'Assemblée nationale. Désormais, les restaurateurs et cafetiers pourront contrôler un document d'identité, mais seulement «lorsqu'il existe des raisons sérieuses de penser que le document présenté ne se rattache pas à la personne qui le présente».

» LIRE AUSSI - Passe vaccinal : les restaurateurs peuvent-ils vraiment contrôler l'identité de leurs clients ?

Faculté, mais pas obligation. «On contrôlera, par exemple, s'il y a une différence évidente entre l'âge de la personne indiqué par son passe sanitaire et l'âge qu'elle semble avoir», explique Hervé Dijols, président du SNRTC, syndicat patronal. Ce type de contrôles devrait, selon les représentants du secteur, rester assez marginal. «Le contrôle d'identité ne sera pas appliqué car, de un, il n'est pas obligatoire, et deuxièmement, on n'est pas formés à juger de la validité de ce passe», a ainsi balayé Jean Terlon, vice-président de l'UMIH-restauration, ce lundi sur franceinfo.

La proposition fait même sourire Samuel Yim, secrétaire fédéral de la branche services de la CFDT. «Déjà, dans un restaurant sur deux où je me rends actuellement, le passe sanitaire n'est pas contrôlé. Dans les bars, c'est la même chose», fait-il valoir.

À VOIR AUSSI - Les faux passes sanitaires, la nouvelle traque menée par l'État

Nouvelles aides envisagées

Ce renforcement relatif des mesures de contrôle constitue néanmoins une planche de salut pour un secteur, qui craint de nouvelles fermetures plus que toute autre chose. La fin d'année 2021 a en effet éprouvé le secteur de l'hôtellerie-cafés-restaurants (HCR) puisque la vague du variant Omicron a provoqué des annulations en série des repas et événements de fin d'année. Le début de l'année 2022 n'est guère plus riant: l'activité est une nouvelle fois tirée vers le bas par l'obligation de télétravail qui s'impose à une partie des salariés.

Les professionnels ont ainsi décidé de faire le dos rond. «Le passe vaccinal, c'est tout ce que l'on a pour éviter la fermeture ou de nouvelles restrictions», fait valoir Didier Chenet, président du GNI, au sortir d'une réunion avec Bercy. Le ministère de l'Économie a mis ce lundi sur la table un élargissement possible des aides financières déjà proposées à la profession pour faire face aux fluctuations de l'activité.

» LIRE AUSSI - Covid-19 : Bercy a refusé des aides supplémentaires aux bars et restaurants

Actuellement, les établissements sous le coup de restrictions sanitaires peuvent bénéficier d'une prise en charge du chômage partiel sans reste à charge s'ils perdent plus de 65% de leur chiffre d'affaires, et d'une prise en charge des coûts fixes si leur chiffre d'affaires a diminué de 50%. Les organisations professionnelles représentatives de la profession souhaitent que ce seuil soit ramené à 30%, ont-elles indiqué lundi dans un communiqué de presse, à l'issue de leur réunion avec Bruno Le Maire. «Si cette nouvelle mesure devait être mise en place, les représentants du secteur ont indiqué à Bercy leur souhait de porter la prise en charge de la masse salariale à hauteur de 20%, a minima pour les mois de décembre 2021 et janvier 2022», ont-elles ajouté. Les syndicats attendent une validation de ces mesures par Matignon d'ici 48 heures.

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon