Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Courbevoie : La start-up Pif à papa produit du vin aux pieds des tours de La Défense

logo de 20 Minutes 20 Minutes 17/04/2021 Floréal Hernandez

Antoine et Fady Sfeir ont fondé Pif à papa, une entreprise qui produit du vin à Courbevoie dans les Hauts-de-Seine. Huit cuvées de 2.000 bouteilles sont prévues en 2021

START-UP - Antoine et Fady Sfeir ont fondé Pif à papa, une entreprise qui produit du vin à Courbevoie dans les Hauts-de-Seine. Huit cuvées de 2.000 bouteilles sont prévues en 2021

Une passion transmise de fils en père. A plus de 55 ans, Fady Sfeir a repris un cycle universitaire de technicien en œnologie à l’université de Dijon pour suivre son fils, Antoine, dans sa passion pour le vin et lancer Pif à papa. L’idée de cette start-up familiale ? Un chai urbain à Courbevoie (Hauts-de-Seine) où le fils et le père produisent une cuvée de 2.000 bouteilles par mois. Huit vins sont annoncés pour 2021, sept monocépages et un assemblage gamay-cabernet franc. Le premier : un blanc nature appelé Le Chenin de maman. On reste en famille.

Antoine et Fady Sfeir, fondateurs de Pif à papa. - Pif à papa © Fournis par 20 Minutes Antoine et Fady Sfeir, fondateurs de Pif à papa. - Pif à papa

Toutefois pour réaliser leur projet, le père et le fils se sont adressés à une vigneronne de Touraine et deux vignerons d’Anjou – « qui travaillent en biodynamie », annonce Fady – pour trouver des raisins car il n’y avait pas de vignobles dans la parenté. « On s’est tourné vers du raisin du Val-de-Loire pour produire le plus localement possible, explique Antoine qui prépare le diplôme de Master of Wine. Là, on est à deux heures et demie, trois heures de Courbevoie. » Cinq cépages ont été sélectionnés : chenin blanc, chardonnay, sauvignon blanc, gamay, cabernet franc.

Un vignoble et une « néo-guinguette » en projet

« Ce sont des cépages que l’on pourra planter en Ile-de-France », poursuit-il. Son père enchaîne : « À terme, on souhaite produire du vin avec des raisins franciliens. » Car Pif à papa ambitionne d’acquérir un vignoble en Ile-de-France. Pour cela, la start-up vient de lancer une opération de crowdfunding pour lever 20.000 euros. « On a plusieurs pistes car ce n’est pas simple de trouver un terrain agricole dans la région, la plus sérieuse est aujourd’hui en Seine-et-Marne », annonce Fady.

Et le fils et le père ont aussi en tête l’idée d’une « néo-guinguette ». « C’était le projet initial avec un chai urbain, un bar à fromages et une salle de concert », détaille Antoine. Mais le Covid-19 a contraint Pif à papa à décaler cette ouverture. Mais pas celles de leurs bouteilles.

Publicité
Publicité

PLUS D'INFO: 20 MINUTES

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon