Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Covid-19 : de nombreuses pharmacies "cherchent des volontaires" pour se faire vacciner, affirme le fondateur du site Covidliste

logo de franceinfo franceinfo 21/04/2021 Franceinfo

Cette plateforme met en relation, en temps réel, les professionnels de santé, les établissements qui ont des doses de vaccins et les personnes éligibles à la vaccination. 700 000 personnes y sont inscrites.

© Fournis par franceinfo

"Notre objectif est de réagir dans la journée, voire dans l’heure", explique Martin Daniel, informaticien spécialiste du big data et cofondateur de la plateforme Covidliste. Elle met en relation des personnes souhaitant se faire vacciner contre le Covid-19 avec des professionnels de santé qui disposent de doses de vaccins non utilisées.

franceinfo : Déjà plus de 700 000 personnes sont inscrites sur votre plateforme et plus 40 000 personnes ont bénéficié de ce dispositif. Il y avait donc un vrai besoin.

Martin Daniel : En effet. Les centres de vaccination doivent reprendre la main sur la distribution des vaccins et définir une stratégie pour notifier aux volontaires autour d'eux, de manière locale, qu’il leur reste des doses. Nous leur avons fourni une aide pour prévenir ces volontaires dans les tranches d’âges définies par le calendrier vaccinal. Aujourd'hui, ils dépendent de plateformes de prise de rendez-vous qui existent déjà, mais ils ont aussi besoin d’écouler leur stock de doses en plus s’ils en ont. Il existe de nombreuses raisons pour constituer ce stock : des rendez-vous ratés, une livraison particulièrement importante qui arrive un jour, etc. La réactivité est la clef de ce type de plateforme. Notre objectif est de réagir dans la journée, voire dans l’heure.

À Mions [métropole de Lyon] par exemple, un centre de vaccination qui avait 66 rendez-vous prévus dans la journée est parvenu à réaliser 180 injections.

Martin Daniel, Covidliste

à franceinfo

Ils ont donc distribué 114 doses supplémentaires simplement en s’inscrivant sur Covidliste et en envoyant un message aux volontaires autour d'eux qui entrent dans les classes d’âge définies par le calendrier vaccinal.

Cela signifie-t-il qu’une personne âgée de 30 ans par exemple ne peut pas demander une dose sur votre plateforme ?

Absolument. Pour nous, il est très important d’ajouter de l'équité dans l'accès aux vaccins. Parmi les centres de vaccination inscrits sur notre plateforme, certains sont situés dans le 93, l’un des départements les plus touchés par le Covid et où on a très peu vacciné. Notre objectif est donc de permettre au plus grand nombre possible de ces personnes éligibles à l’injection de ce département de recevoir leur dose.

Constatez-vous des différences de situation épidémique selon les régions ?

Oui, les centres de vaccination font face à des situations très différentes. Aujourd’hui 185 pharmacies sont inscrites sur la plateforme et nombre d’entre elles cherchent des volontaires pour recevoir des doses d’AstraZeneca. Vous le savez, c’est un vaccin qui a mauvaise presse. Pourtant de nombreuses personnes veulent absolument être vaccinées et font confiance à ce laboratoire. Nous mettons donc les pharmacies, qui ont peu de temps pour écouler leurs doses, en relation avec ces personnes volontaires.

Publicité
Publicité

PLUS D’INFO: FRANCEINFO

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon