Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Deuxième vague : Macron annoncera le tour de vis mercredi à 20 heures

logo de Liberation Liberation 27/10/2020 Adrien Franque
Lors d'une intervention télévisée d'Emmanuel Macron, le 21 juillet. © LUDOVIC MARIN Lors d'une intervention télévisée d'Emmanuel Macron, le 21 juillet.

Reconfinement ou non ? Le président de la République annoncera lors d'une allocution télévisée les nouvelles mesures prises pour lutter contre le coronavirus.

Emmanuel Macron annoncera mercredi à 20 heures lors d'une allocution télévisée les nouvelles mesures prises pour lutter contre la deuxième vague de coronavirus, a indiqué l'Elysée dans un communiqué. Mardi, le Premier ministre, Jean Castex, a jugé que celles-ci étaient «indispensables» : il les présentera jeudi à l’Assemblée nationale et au Sénat, a-t-il annoncé dans un message publié sur Twitter.

«Nous devons mobiliser non seulement la représentation nationale mais l’ensemble de notre pays», a poursuivi le chef du gouvernement, qui recevait mardi soir les chefs de partis et associations d’élus, et ensuite les partenaires sociaux à Matignon. Les parlementaires regrettent cependant d'être mis devant le fait accompli et de «légiférer dans l’urgence».

Un reconfinement national de quatre semaines ?


Vidéo: Début de grève générale au Bélarus, à l'appel de l'opposition, privée de victoire le 9 août (Dailymotion)

Relire la vidéo

Plusieurs options sont sur la table. Selon France inter, le président de la République et le Premier ministre envisageraient en priorité un reconfinement national. Les écoles et les collèges resteraient cependant ouverts et un grand nombre de dérogations professionnelles pourraient être accordées. «La liste des professions autorisées à poursuivre leurs activités pourrait aussi être plus large qu’au printemps», écrit France Inter. Selon Europe 1, ce reconfinement national «serait même établi pour une durée de quatre semaines, renouvelables». Trois options étaient en tout cas toujours envisagées avant d'être tranchées lors d'un nouveau conseil de défense sanitaire mercredi matin : un confinement national, un confinement local ou un couvre-feu à 19 heures.

Sans attendre l’annonce des mesures, la ministre du Travail Elisabeth Borne a encouragé à «aller au maximum sur le télétravail pour les postes qui le permettent». 

2900 patients en réanimation

Le nombre de cas positifs confirmés a explosé ces derniers jours, dépassant le cap des 50 000 par jours dimanche. Le professeur Delfraissy qui préside la conseil scientifique a même estimé que le nombre réel de contaminations tournerait «autour de 100 000 cas par jour».

Les hôpitaux sont sous pression. Le nombre de patients en réanimation s’y élevait mardi à 2 900, pour un total de 5 800 lits de réa dans toute la France, où l’épidémie a déjà fait plus de 35 000 morts dont 288 mardi.

Mardi, huit patients d’Auvergne-Rhône-Alpes ont dû être transférés en avion sanitaire vers les Pays de la Loire pour soulager les services de réanimation de la région. Au total, ce sont 25 malades qui devraient avoir été transférés d’ici à mercredi vers d’autres régions depuis la reprise de ces vols en fin de semaine dernière.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Liberation.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon