Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

DIRECT. Covid-19 : 71 interpellations après les manifestations, tour de vis dans les Alpes-Maritimes

logo de Ouest-France Ouest-France 25/07/2021 Lise OUANGARI et Solène AGNÈS.
Des milliers de manifestants se rassemblent place du Trocadéro, près de la tour Eiffel, lors d’une manifestation contre le passe sanitaire à Paris, le 24 juillet 2021. © IAN LANGSDON/ EPA/MAXPPP Des milliers de manifestants se rassemblent place du Trocadéro, près de la tour Eiffel, lors d’une manifestation contre le passe sanitaire à Paris, le 24 juillet 2021.

Le président Emmanuel Macron dénonce l’« irresponsabilité » et « l’égoïsme » des non-vaccinés après les manifestations contre le passe sanitaire et l’obligation vaccinale pour certaines professions. Les Alpes-Maritimes imposent de nouvelles restrictions face à la flambée des cas. Suivez notre direct.

Emmanuel Macron « assume » ses décisions. Après les mobilisations en France samedi, le président français, en déplacement en Polynésie française, dit assumer ses nouvelles restrictions liées au passe sanitaire et appelle à se faire vacciner.

Le passe sanitaire poursuit son chemin au Parlement.

Le passe sanitaire anti-Covid pourrait être adopté définitivement dimanche soir, si députés et sénateurs parviennent à un accord, mais la voie est étroite et une prolongation des débats ne peut être exclue.

Plus de 160 000 manifestants dans les rues. De grandes mobilisations ont rassemblé 161 000 manifestants samedi pour s’opposer au projet de loi sur l’extension du passe sanitaire et l’obligation vaccinale pour certaines professions. Les manifestations ont donné lieu à 71 interpellations, dont 24 à Paris, et 29 membres des forces de l’ordre ont été blessées, selon un décompte dimanche du ministère de l’Intérieur.

25 624 nouveaux cas en France. La France recense 25 624 nouveaux cas dans les dernières vingt-quatre heures, mais les hospitalisations restent pour le moment contenues.

Publicité
Publicité

Plus de Ouest-France

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon