Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Covid-19 : les Pays-Bas annoncent la fermeture des écoles primaires

logo de Le Parisien Le Parisien 14/12/2021 Anissa Hammadi
Les écoles néerlandaises ferment par anticipation cette année, dans le but de limiter les transmissions avant les fêtes de Noël. PictureAlliance / Icon Sport © PictureAlliance / Icon Sport Les écoles néerlandaises ferment par anticipation cette année, dans le but de limiter les transmissions avant les fêtes de Noël. PictureAlliance / Icon Sport L’essentiel Revivez les événements de ce mardi 14 décembre : 19h18. Les Pays-Bas ferment les écoles primaires, annonce le Premier ministre. 19h00. Eswatini est désormais le pays avec le plus fort taux d’incidence en Afrique australe : 488 cas pour 100 000 personnes ces sept derniers jours. Dans la dernière monarchie absolue d’Afrique, les queues s’allongent devant les sites de dépistage. Le petit pays a battu son record de contaminations avec 5.658 cas enregistrés du 7 au 13 décembre. Environ un quart de la population d’1,2 million, dont les deux tiers vit sous le seuil de pauvreté, est vacciné. Une grande partie ne croit pas au vaccin et privilégie la médecine traditionnelle. Les masques sont rarement portés en zone rurale malgré la menace d’arrestation. 18h45. Le Danemark dépasse les 1 000 cas quotidiens du variant Omicron pour la première fois. La progression du nouveau variant est spectaculaire, deux semaines seulement après la détection du premier cas au Danemark le 28 novembre. Le pays scandinave, un des plus en pointe dans le monde en matière de séquençage pour identifier les variants, a enregistré un total de 4 535 cas, dont 1 098 ces dernières 24 heures, selon le dernier bilan de l’Autorité danoise de contrôle des maladies infectieuses (SSI). Au Danemark, le nombre de cas double tous les deux à trois jours, selon les données officielles. La majorité des cas détectés (près de 2 700) sont à Copenhague et dans sa région. Le SSI danois avait averti lundi qu’il s’attendait à ce que le nouveau variant Omicron remplace le variant Delta comme version dominante du virus responsable du Covid-19. 18h30. Ce mardi en France, 14 819 malades du Covid-19 sont pris en charge dans des établissements hospitaliers. Parmi ces malades, 2 792 occupent les services de soins critiques, réservés aux cas les plus sévères. Ils étaient 2 752 la veille et 2 351 une semaine plus tôt. En outre, 158 décès ont été enregistrés à l’hôpital ces dernières 24 heures, contre 168 il y a huit jours. 17h50. Le variant Omicron se propage à un rythme inédit, selon l’OMS. Aucun variant du Covid-19 ne s’est jusqu’à présent propagé aussi rapidement qu’Omicron, affirme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui estime que tous les pays sont désormais touchés. « 77 pays ont maintenant signalé des cas d’Omicron, mais la réalité est qu’Omicron se trouve probablement dans la plupart des pays même s’il n’a pas encore été détecté. Omicron se propage à un rythme que nous n’avons jamais vu avec aucun autre variant », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse. 17h40. Faux passe sanitaire : que faire si on veut finalement se faire vacciner ? Même s’il s’agit d’un cas rare, une personne détentrice d’un faux passe déclaré auprès de l’Assurance maladie a les moyens de changer son statut vaccinal auprès d’un médecin. Explications dans notre article. 17h25. Face à la grogne de sa majorité, le gouvernement britannique défend son tour de vis. Déjà empêtré dans une série de scandales, le gouvernement du Premier ministre britannique Boris Johnson cherche à calmer la fronde des députés de sa majorité contre les mesures visant à enrayer la flambée du variant Omicron. Pour éviter que les hôpitaux ne soient submergés dans les prochaines semaines, Boris Johnson a annoncé de nouvelles restrictions : port du masque en intérieur, tests quotidiens pour les cas contact, télétravail et passe sanitaire obligatoire dans les grands événements. Mais une soixantaine de députés conservateurs menacent de s’opposer à certaines de ces mesures débattues mardi au Parlement, qu’ils jugent liberticides et néfastes pour l’économie. 17h12. Confrontée à une « explosion virale », la Corse lance un appel à renfort. Confrontée à une « explosion virale » du Covid alors que les lits de réanimation sont pleins, la Corse appelle « médecins, infirmières et aides-soignantes », qu’ils soient « salariés, libéraux ou retraités », à renforcer les hôpitaux insulaires, a indiqué mardi la directrice de l’Agence régionale de santé (ARS). « Tous les indicateurs sont au rouge en termes de circulation virale », avec 630 cas pour 100.000 habitants dans l’île, un taux d’incidence en augmentation de 41 % par rapport à la semaine dernière, a alerté Marie-Hélène Lecenne, directrice de l’ARS. 17h00. Omicron : l’Angleterre met fin aux dures restrictions sur les arrivées de 11 pays d’Afrique à partir de mercredi. Jusqu’à présent, parmi les voyageurs en provenance de ces 11 pays figurant sur la « liste rouge » britannique, seuls étaient acceptés les résidents britanniques ou les personnes de nationalité britannique ou irlandaise. À leur arrivée, ils devaient effectuer une quarantaine de onze nuits dans un hôtel à leurs frais pour un coût de 2 285 livres sterling (près de 2 700 euros) pour une personne seule. Le ministre de la Santé Sajid Javid a expliqué que cette mesure est « maintenant moins efficace pour ralentir l’incursion d’Omicron depuis l’étranger », car ce variant circule désormais très largement sur le sol britannique et est en passe d’y devenir dominant. 16h45. Obligation vaccinale suspendue au Kenya. Un tribunal kényan a suspendu mardi une mesure du gouvernement interdisant aux personnes qui ne sont pas complètement vaccinées contre le Covid-19 d’accéder à certains édifices publics ainsi qu’à certains lieux fréquentés comme les parcs nationaux, les bars et les restaurants. Le juge a pris cette décision dans l’attente de l’étude d’un recours déposé par un homme d’affaires, qualifiant la directive de « tyrannique » et de violation flagrante de la constitution. 16h30. Ouvrir les fenêtres dix minutes toutes les heures pour aérer. C’est la recommandation du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, qui assure par ailleurs que l’État est « en soutien » des collectivités pour équiper les écoles de capteurs de CO². 16h20. « Ils regrettent, ils ont peur de mourir » : ces malades en réa qui avouent avoir utilisé un faux passe sanitaire. Déjà à flux tendu à l’hôpital, les médecins voient de plus en plus de patients qui jurent avoir reçu leurs injections. Mais quand leur état de santé se dégrade, ils finissent souvent par admettre avoir menti. Une attitude qui met leur santé en danger, ainsi que celle des autres. Retrouvez notre reportage ici. 16h10. Le président du Ghana fustige le « nationalisme » de l’UE au sujet des vaccins. Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a mis en garde mardi contre les conséquences que pourrait avoir pour l’Afrique la décision de l’UE de mobiliser ses vaccins pour des campagnes de rappel et condamné les interdictions de voyage liées au variant Omicron. « La politique peu honorable de nationalisme en matière de vaccins à laquelle nous assistons pourrait potentiellement faire dérailler les efforts mondiaux déployés (pour contenir) la pandémie », a déclaré M. Akufo-Addo dans un discours au Parlement européen à Strasbourg. 15h52. Certification de Spoutnik V à la peine. La Russie a admis mardi avoir mal compris les demandes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et peiner à fournir la documentation pour faire certifier ses vaccins contre le Covid, un an après le lancement en grande pompe de Spoutnik V. Utilisé par plusieurs dizaines de pays, le Spoutnik V n’a pour l’heure été homologué ni par l’OMS, ni par les autorités médicales de l’Union européenne, face à l’incapacité de la Russie de fournir les documents nécessaires pour établir qu’il est sûr et efficace. 15h43. Réactivation de mesures pour permettre la mobilisation des soignants. Le gouvernement a réactivé plusieurs leviers de soutien aux soignants face à la cinquième vague de Covid-19. Dans le détail, il s’agit du retour de la majoration des heures supplémentaires de 50 %, de la majoration du temps de travail additionnel pour les praticiens hospitaliers (de 50 % également) et des gardes supplémentaires pour les personnels hospitalo-universitaires (de 20 %). L’indemnité exceptionnelle de compensation des congés payés non pris dans le cadre de l’épidémie est également de retour. Elle varie selon les catégories entre 110 et 200 euros brut par jour et sera versée dans la limite de 10 jours maximum. 15h35. Les grossesses plus souvent perturbées par le Covid, confirme une étude de l’AP-HP. Les grossesses sont plus souvent perturbées par le Covid-19, avec notamment plus de risques de naissances prématurées, montre une étude relayée mardi par les hôpitaux de Paris (AP-HP). « Nous avons observé des liens entre un diagnostic de Covid-19 et plusieurs morbidités maternelles (dont) des naissances prématurées, des pré-éclampsies (élévation de la tension artérielle associée à une hausse des protéines dans les urines), des hémorragies au moment de l’accouchement et des naissances par césariennes », résume cette étude menée en France et publiée fin novembre dans la revue PLOS. Ces conclusions vont dans le sens de précédentes études. Elles témoignent d’un risque plus élevé de troubles de la grossesse et de l’accouchement, quand la mère est atteinte du Covid. 15h25. L’Inde a du mal à exporter son excédent de vaccins. Des obstacles logistiques retardent leur utilisation dans de nombreux pays malgré les faibles niveaux d’inoculation, ont déclaré mardi le producteur de vaccins Serum Institute of India (SII) et un responsable gouvernemental. Reuters rapporte que le SII, le plus grand fabricant de vaccins au monde qui produit les vaccins AstraZeneca, Novavax et Sputnik Covid, a déjà annoncé son intention de réduire temporairement de moitié la production du médicament AstraZeneca jusqu’à ce que davantage de commandes soient reçues, grâce notamment aux doses de rappel. 15h17. Le Royaume-Uni pourrait approuver des vaccins pour les enfants dès cinq ans un peu avant Noël. Au Royaume-Uni, le Joint Committee on Vaccination and Immunization (JCVI) « discute » de la vaccination des enfants à partir de cinq ans, a déclaré le président du comité scientifique, le professeur Wei Shen Lim. Le comité attend l’approbation du régulateur britannique de la santé, l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé. Lorsqu’on lui a demandé si le JCVI prendrait une décision avant Noël, le professeur Lim a déclaré : « Je m’y attends, nous essayons de rester en phase avec le processus d’approbation. » 15h07. Plus de 5,3 millions de morts. La pandémie a fait au moins 5 311 914 millions de morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, mardi midi. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 798 713 morts, devant le Brésil (616 878), l’Inde (475 888), le Mexique (296 721) et la Russie (291 749). 14h55. Les pays d’Afrique australe où le Covid flambe depuis Omicron. L’Afrique du Sud reste de loin le pays africain le plus touché par le virus. Le pays a recensé le plus grand nombre de cas ces sept derniers jours avec 122 870 contaminations, selon un décompte de l’AFP à partir de chiffres officiels. Le Lesotho, petit royaume montagneux enclavé dans le territoire sud-africain, est le pays du monde où les contaminations ont cru le plus vite ces sept derniers jours : 425 % d’augmentation, hors micro-états. 14h50. Le Zimbabwe est le deuxième pays au monde où les contaminations augmentent le plus vite

Vidéo: Covid-19: les Pays-Bas annoncent la fermeture des écoles primaires (Le Figaro)

Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE
et atteint des records avec 4 300 nouveaux cas par jour ces sept derniers jours. Couvre-feu, quarantaine, preuve de vaccination pour entrer dans les bars : le retour de sévères restrictions dans la foulée de la découverte d’Omicron n’a pas empêché une forte hausse des infections. Il y a un mois, la Namibie enregistrait quelques dizaines de cas par semaine. Aujourd’hui c’est le 3e pays au monde où les contaminations augmentent le plus rapidement par rapport à sa population, + 327 % au cours des sept derniers jours (3 169 cas). Les autorités sont confrontées à un fort rejet du vaccin et seuls 12,1 % des 2,4 millions de Namibiens sont complètement vaccinés. Des dizaines de milliers de vaccins ont récemment été détruits, périmés avant d’avoir pu être utilisés alors que le continent est en retard pour immuniser sa population d’1,2 milliard. 14h42. « CovidCheck » pour travailler au Luxembourg : le syndicat OGBL émet plusieurs réserves. D‘ici un mois, le 15 janvier, le « CovidCheck », équivalent du passe sanitaire, sera obligatoire pour travailler au Luxembourg. La loi doit être votée cette semaine au Parlement. Si il ne remet pas son principe en cause, Frédéric Krier, membre du syndicat luxembourgeois OGBL, souligne plusieurs problèmes. « Le gouvernement a toujours exclu l’obligation vaccinale, mais là, on voit que ça dépend de la capacité financière du salarié : si on est au salaire minimum, ce n’est pas possible de payer 600 ou 700 euros par mois pour des tests », déclare-t-il à France Bleu Lorraine. Par ailleurs, il est en théorie possible de télétravailler à défaut de présenter un passe. « Mais ça dépend du poste, seulement la moitié des emplois sont télétravaillables, rappelle Frédéric Krier. Et cela repose sur le commun accord avec l’employeur ». Le syndicat a obtenu satisfaction sur un point : les employés qui refuseraient de s’y soumettre ne risquent pas le licenciement pour faute grave. 14h35. La vaccination des enfants à risque s’ouvre avant une probable généralisation. La vaccination des enfants « à risque », susceptibles de développer des formes graves du Covid-19, s’ouvre mercredi, avant sans doute d’être généralisée sur la base du volontariat à tous les autres dans les jours ou semaines à venir. Il s’agit d’enfants souffrant de maladies hépatiques chroniques, maladies cardiaques et respiratoires chroniques, neurologiques, d’obésité, de diabète, d’immunodéficience primitive ou atteints de trisomie 21. « On va le faire », confie à l’AFP Caroline Boudet, maman de Louise, 7 ans, atteinte de trisomie 21. « D’abord parce qu’on a confiance, ensuite parce que je crains davantage les effets du Covid pour Louise et enfin parce que vacciner les enfants me paraît nécessaire à ce stade de la pandémie ». 14h28. Fermeture anticipée des écoles aux Pays-Bas. Les écoles néerlandaises fermeront une semaine plus tôt pour Noël cette année, le 21 décembre au plus tard, dans le but de limiter les transmissions avant les fêtes, a rapporté la chaîne de télévision néerlandaise RTL, citant des sources gouvernementales. 14h15. Royaume-Uni, Danemark… comment le variant Omicron s’impose en Europe. Ce virus, qui se propage à grande vitesse, pourrait devenir majoritaire parmi les nouvelles contaminations au Royaume-Uni et au Danemark dans les prochains jours. En France, certains craignent une 6e vague dans le prolongement de la 5e. Notre décryptage à lire ici. 13h50. Le variant Omicron pourrait donner « de très gros clusters », selon le Professeur Lina. Selon le virologue et membre du conseil scientifique, les observations au Royaume-Uni ou en Norvège montrent qu’une seule personne peut contaminer avec ce variant de 120 à 150 personnes. 13h45. Au rythme actuel, l’Afrique aura 70 % de vaccinés en 2024. Selon l’OMS, l’Afrique pourrait n’atteindre l’objectif des 70 % de vaccinés contre le Covid-19 qu’en août 2024, selon des projections révélées. L’OMS a de nouveau appelé à une accélération des campagnes de vaccination pour « sauver beaucoup de vies ». La barre des 70 % est considérée comme essentielle pour contrôler la pandémie, a rappelé le bureau régional Afrique de l’Organisation mondiale de la Santé. Or, au 13 décembre, seulement 20 pays africains avaient vacciné au moins 10 % de leur population, seulement 6 avaient atteint les 40 % de vaccinés et seulement deux (Maurice et les Seychelles) en étaient à 70 %. 13h20. Le traitement oral de Pfizer réduit de 89 % le risque des hospitalisations et des décès. Selon une étude de Pfizer, le traitement oral Paxlovid permet de réduire sensiblement le risque des hospitalisations et des décès. Selon le laboratoire pharmaceutique, c’est ce qu’il ressort d’une étude sur 2 246 patients. Le Paxlovid montre ses meilleurs résultats s’il est administré dans les trois jours après l’apparition des symptômes pour les adultes à haut risque non hospitalisés atteints du Covid. « Cette nouvelle corrobore davantage que notre candidat antiviral oral, s’il est autorisé ou approuvé, pourrait avoir un impact significatif sur la vie de nombreuses personnes, car les données confirment davantage l’efficacité de Paxlovid dans la réduction des hospitalisations et des décès et montrent une diminution substantielle de la charge virale. Cela souligne le potentiel du candidat au traitement à sauver la vie de patients dans le monde », a déclaré Albert Bourla, président-directeur général de Pfizer. 13h10. Le vaccin Pfizer protège à 70 % des cas graves d’Omicron, selon une étude sud-africaine. L’étude élaborée avec les scientifiques du Conseil sud-africain de la recherche médicale (SAMRC), se base sur les résultats de 78 000 tests PCR obtenus entre le 15 novembre et le 7 décembre. Selon les premières observations des scientifiques, « la double dose du vaccin Pfizer montre une efficacité de 70 % dans la réduction des hospitalisations », a déclaré le président de Discovery (la première assurance maladie privée du pays) Ryan Noach. Le vaccin était auparavant efficace à 93 % contre les cas sévères. L’étude montre une efficacité à 33 % contre le risque de contamination, avec un nombre élevé de réinfections, contre 80 % contre le précédent variant dominant Delta. 13 heures. Au moins un parent pour accompagner la vaccination des enfants de 5 à 11 ans. Comme pour les adolescents, au moins un parent devra être présent lors de l’injection du vaccin. 12h44. Où les 5-11 ans pourront-ils se faire vacciner ? On le savait, la vaccination des enfants de 5 à 11 ans à risque de forme grave ou vivant dans l’entourage d’une personne immunodéprimée - soit 400 000 jeunes - débute dès demain. Ces derniers pourront se rendre « dans les établissements de santé et services spécialisés (CHU, CH, hôpitaux pédiatriques, établissements spécialisés, centres d’accueil moyens et longs séjours, ESMS accompagnant des enfants en situation de handicap, etc.) », précise ce mardi le ministère de la Santé. 12h32. Ne pas baisser la cadence vaccinale. « On a demandé (aux professionnels qui vaccinent) de rester mobilisés, y compris sur les deux dernières semaines du mois de décembre. C’est très important, il faut que l’offre suive », exhorte ce mardi le ministère de la Santé, qui se réjouit du rythme de la vaccination de rappel. 12h25. Le match de rugby Montpellier-Leinster menacé. Montpellier Hérault Rugby a annoncé mardi qu’un cinquième membre du groupe était positif au Covid-19, ce qui menace la rencontre face aux Irlandais du Leinster, vendredi, lors de la seconde journée de Coupe d’Europe. « Il s’agit du cinquième cas de contamination détecté sur une période de 7 jours dans l’effectif héraultais, ce qui impacte considérablement la préparation du match face au Leinster », précise le MHR dans un communiqué. 12h10. Comment passer les fêtes sans augmenter les contaminations. Guidé par ce défi majeur, le conseil scientifique a publié lundi un avis qui recense un grand nombre de recommandations. Aérations des espaces clos, masque FFP2, vaccination des 5-11 ans… Le Parisien fait le point sur ce que dit l’instance. 11h20. Légère hausse de la production industrielle dans la zone euro en octobre. Après avoir reculé au cours des deux mois précédents en raison de retards de livraison liés aux perturbations des chaînes d’approvisionnement, la production industrielle dans la zone euro a progressé de 1,1 % sur un mois en octobre et de 3,3 % sur un an, selon Eurostat, l’agence européenne de la statistique. 11h05. Vers la prolongation du confinement aux Pays-Bas. Le confinement Pays-Bas sera probablement prolongé de trois semaines. Cette mesure pourrait être annoncée ce soir par le ministre de la Santé Hugo De Jonge. Cela signifie que la plupart des magasins et des restaurants devront fermer leurs portes à 17 heures. Les salles de sports également. Par ailleurs, le gouvernement conseille fortement de ne recevoir que quatre invités à la maison, également à Noël. 10h50. Plus de 70 % des patients souffrant du Covid long présentent une sensibilité accrue du système nerveux central. Selon une étude menée par des chercheurs de l’UZ Brussel et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB), cette hypersensibilité a un impact majeur sur la qualité de vie des patients. Un cinquième d’entre eux déclare être incapable d’accomplir ses activités familiales ou professionnelles quotidiennes. La liste des troubles est longue, allant de la fatigue extrême aux pensées dépressives, en passant par l’essoufflement, les troubles de la concentration, les vertiges, les douleurs et l’anxiété. L’étude montre aussi que 40 % des patients ont éprouvé des difficultés de mobilité, tandis que 3 % ont déclaré être alités. 10h15. Faible hausse du PIB en Allemagne prévue l’an prochain. L’institut allemand Ifo a abaissé de 1,4 point sa prévision de croissance pour la première économie européenne en 2022 à 3,7 %, en raison des pénuries et de la virulente vague de Covid-19. L’institut s’attend également à une contraction de 0,5 % du PIB au quatrième trimestre 2021 et à une stagnation en début d’année, notant que « la forte reprise économique post-pandémie attendue pour 2022 ne s’est toujours pas concrétisée », selon Timo Wollmershäuser, directeur des prévisions à l’Ifo. 09h35. La France dispose de suffisamment de doses de vaccin, selon Agnès Pannier-Runacher. Selon la ministre déléguée chargée de l’Industrie, « nous avons 27 millions de doses en stock. Nous aurons en janvier et en février des livraisons de 15 millions de doses par mois. Et dans le cadre européen, je me suis assuré à ce que nous ayons des commandes de 67 millions de doses en 2022 et 2023. (…) Cela veut dire que, quoi qu’il arrive, nous avons la capacité à vacciner les Français », a-t-elle expliqué à Sud-Radio. 08h45. « Je ne veux pas fliquer les Français pendant les fêtes ». Selon Gabriel Attal, les mesures de prévention sont connues par les Français qui ont déjà fait un précédent Noël sous Covid. Pour l’heure, le gouvernement n’a pas prévu de changer les règles malgré le variant Omicron, a ajouté le porte-parole du gouvernement. 08h35. « Les vaccinations vont continuer à monter en puissance ». Gabriel Attal a rappelé aux 65 ans qu’ils devaient aller se faire vacciner sous peine de voir le passe sanitaire désactivé. « On a augmenté le nombre des créneaux au mois de décembre », souligne le porte-parole du gouvernement. 08h30. « Il semble établi que le variant Omicron est plus contagieux que le variant Delta », selon Gabriel Attal. Le porte-parole du gouvernement a souligné que des mesures ont été prises pour ralentir la progression du variant : test, séquençage, contrôle aux frontières. Pour autant, « il n’est pas prévu de durcir les règles ». 08h25. « Il faudrait une situation catastrophique pour fermer les écoles », selon Jean Castex. Interrogé sur France Bleu, Jean Castex a souligné que « nous avons fait le choix, toujours avec le président de la République, avec le ministre de l’Éducation, de laisser au maximum les écoles ouvertes avec des protocoles sanitaires, en multipliant évidemment les précautions. » En outre, le Premier ministre est revenu sur le variant Omicron : « La vérité, c’est qu’on ne sait pas exactement encore quand ce variant va se déployer, mais l’expérience nous conduit à dire qu’il faut s’y préparer car finalement les variants finissent toujours pas s’imposer », a estimé Jean Castex en ajoutant : « Même si la circulation d’Omicron aujourd’hui en France demeure faible (NDLR : 133 cas), notre devoir c’est d’anticiper sur la base de ce qu’on sait. Les Anglais disent qu’il est beaucoup plus contagieux que Delta, qui lui-même était plus contagieux que ses prédécesseurs, mais qu’il n’entraîne pas nécessairement des formes plus graves et qu’il ne résiste pas à la troisième injection ». 08h15. 400 000 personnes de plus de 65 ans n’ont pas eu leur dose de rappel. Sur près de 8,5 millions de Français de plus de 65 ans, éligibles au rappel et entièrement vaccinés depuis au moins 7 mois, soit avant le 15 mai, 400 000 n’ont pas encore reçu leur injection de rappel, selon les informations de franceinfo. Cela représente 5 % de cette tranche d’âge. 07h30. Un foyer épidémique en Chine dans une province qui est l’un des moteurs de son économie. Le foyer de Covid-19 dans la province du Zhejiang (est) l’un des moteurs de l’économie chinoise va-t-il avoir des conséquences dans le pays mais aussi pour le commerce international ? Ce foyer a déjà entraîné des fermetures d’usines. Cette province côtière de 64,6 millions d’habitants, située immédiatement au sud de Shanghai est la quatrième économie du pays avec à elle seule plus de 6 % du PIB chinois. Les fermetures des usines ont déjà provoqué lundi une baisse des cours mondiaux du pétrole. Le marché s’inquiète d’un ralentissement de la deuxième économie mondiale. 07h20. La Californie rétablit l’obligation de porter un masque en intérieur. Les autorités californiennes ont annoncé qu’elles rétablissaient l’obligation de porter un masque dans tous les lieux publics clos afin de freiner un regain des cas de Covid-19 enregistré dans l’État depuis quelques semaines. Cette obligation, qui entrera en vigueur demain s’applique à tous les individus, qu’ils soient vaccinés ou non. Cette obligation devrait rester en vigueur jusqu’au 15 janvier. À New York des mesures similaires ont aussi été prises. 07h15. Plus de quatre fonctionnaires sur dix télétravaillent au moins occasionnellement. Selon la deuxième édition du baromètre Wimi-Ipsos, le nombre de fonctionnaires qui font du télétravail a presque doublé par rapport à avant l’épidémie de Covid. Selon cette enquête, 42 % des fonctionnaires déclarent travailler au moins occasionnellement à distance en majorité deux jours par semaine. Dans le privé, 58 % des salariés télétravaillent, au moins occasionnellement. 7 heures. Accord de fabrication conclu entre AstraZeneca et Samsung Biologics pour des médicaments contre le COVID-19 et des traitements anticancéreux. AstraZeneca et Samsung Biologics en Corée du Sud ont convenu d’étendre leur partenariat de fabrication de produits biopharmaceutiques pour inclure les thérapies contre le cancer et le COVID-19. Samsung Biologics commencera à produire un produit d’immunothérapie contre le cancer en 2022, en plus de fabriquer la combinaison d’anticorps à action prolongée contre le COVID-19. 06h50. Passe sanitaire désactivé à partir de demain pour les plus de 65 ans qui n’auraient pas effectué leur troisième dose de vaccin depuis plus de 7 mois. Les personnes de 65 ans et plus vaccinées avec des vaccins à double dose (Pfizer, Moderna, Astrazeneca) doivent, sous peine de voir leur passe sanitaire désactivé, avoir reçu leur dose de rappel (3e dose) 7 mois après leur dernière injection (5 mois pour l’éligibilité plus 2 mois pour le délai supplémentaire). Même chose pour les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen. Quel que soit leur âge, ils doivent avoir reçu leur dose de rappel 2 mois maximum après l’injection de leur monodose (1 mois pour l’éligibilité plus 1 mois pour le délai supplémentaire). 06h35. La Norvège serre encore la vis. Pas d’alcool dans les bars ni les restaurants, accélération de la vaccination, généralisation du télétravail… La Norvège a dévoilé un nouveau train de mesures sanitaires face au Covid après la publication de projections alarmantes. Selon les autorités sanitaires, sans aucune mesure -y compris celles déjà en place-, ce pays scandinave de 5,4 millions d’habitants pourrait enregistrer dans trois semaines entre 90 000 et 300 000 nouveaux cas et de 50 à 200 hospitalisations quotidiennes. 06h15. Manifestations en Lettonie. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Riga pour protester contre le pouvoir ainsi que les mesures anti-Covid. Au moins un policier a été blessé dans une bousculade et au moins quatre manifestants ont été arrêtés par la police. « Le gouvernement n’arrête pas d’imposer et de modifier les règles antiCovid (…) mais la situation ne s’améliore pas, ce qui soulève la question de savoir si les responsables savent vraiment ce qu’ils font », selon l’un des protestaires. 06h10. 42 cas de Covid dans le championnat anglais de football, un nouveau record. Le championnat anglais de football a enregistré 42 nouveaux cas de Covid-19, un record depuis que les résultats des tests ont commencé à être publiés en mai 2020, selon la Premier League. Seulement une douzaine de cas avaient été rapportés la semaine dernière, mais des foyers de Covid sont apparus depuis dans plusieurs clubs de l’élite, dont Manchester United. La ligue a déjà demandé aux clubs de remettre en place des mesures sanitaires comme le port du masque ou la distanciation sociale, alors que la Grande-Bretagne a décrété récemment de nouvelles restrictions. Manchester United a dû fermer son centre d’entraînement pendant 24 heures et le match à Brentford prévu aujourd’hui a été reporté. 06h05. L’Australie poursuit sa réouverture malgré une nouvelle vague. L’Australie va continuer à alléger les restrictions avant Noël en dépit d’une nouvelle hausse du nombre de cas de Covid-19 dans l’Etat le plus peuplé du pays, ont annoncé mardi les autorités. L’État de Nouvelle-Galles du Sud, où se situe Sydney, a enregistré mardi plus de 800 nouveaux cas depuis le 2 octobre en raison notamment des rassemblements organisés dans le cadre des fêtes de fin d’année. Les autorités ont affirmé que ces nouvelles contaminations n’empêcheront pas la levée à partir de demain de certaines mesures comme le port du masque en public ou l’interdiction pour les personnes non vaccinées d’entrer dans les restaurants, les bars et de prendre part à de grands événements. 6 heures. Bienvenue dans ce direct. Il vous permettra de suivre les événements et l’évolution de la pandémie tout au long de la journée.
Publicité
Publicité

Plus d'info: Le Parisien

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon