Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Hôpitaux, Ehpad : un projet de loi pour garantir les droits de visite

logo de Le Figaro Le Figaro 18/04/2021 www.lefigaro.fr
Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat. © Reuters Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat.

Les sénateurs LR veulent dire stop aux interdictions de visites généralisées, comme celles que des Ehpad ou des hôpitaux ont décrété durant la pandémie de Covid-19. Durant cette crise, «on a trop souvent enfermé nos aînés dans leur solitude. On a laissé les gens mourir seuls, loin de leurs familles», regrette Bruno Retailleau, interrogé par Le Figaro.

Le patron des sénateurs LR présentera cette semaine un projet de loi visant à garantir un droit de visite quasiment inaliénable. Dans les hôpitaux, seuls les médecins pourraient le remettre en cause. Dans les Ehpad, c'est un juge qui pourrait s'y opposer. «Pendant l'épidémie, la logique administrative a tout écrasé, elle a broyé les principes d'humanité», estime le parlementaire de Vendée.

» LIRE AUSSI - Vaccinées mais toujours pas libérées : la colère monte dans les familles de personnes âgées en Ehpad

L'éloignement entre les personnes gravement malades en fin de vie et leurs familles a été dur à vivre des deux côtés. Dans certains Ehpad, les visites sont toujours limitées, malgré la vaccination. «On ne doit sous aucun prétexte refuser une visite à quelqu'un qui va mourir, plaide Bruno Retailleau. L'amour des proches rappelle aux personnes âgées qu'elles ne sont pas seulement un corps épuisé. C'est important d'amener de la vie dans les derniers moments.» Il espère que la mesure fera l'unanimité, par-delà les clivages politiques. «Je veux lancer le débat. Que cela ne puisse plus se reproduire», pointe le sénateur LR.

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon