Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

INFO JDD. Le fonds CVC Capital Partners va acquérir les droits commerciaux du Tournoi des Six Nations

logo de leJDD leJDD 09/08/2020 Philippe Kallenbrunn
Le fonds luxembourgeois CVC Capital Partners va acquérir l'exclusivité des droits commerciaux du Tournoi des Six Nations, pour plus de 300 millions d'euros selon les sources du JDD. Une aubaine pour Bernard Laporte, le président de la Fédération française de rugby, en campagne pour sa réélection.  © Sipa

Le fonds luxembourgeois CVC Capital Partners va acquérir l'exclusivité des droits commerciaux du Tournoi des Six Nations, pour plus de 300 millions d'euros selon les sources du JDD. Une aubaine pour Bernard Laporte, le président de la Fédération française de rugby, en campagne pour sa réélection. 

L'affaire est si proche d'être conclue que Bernard Laporte projette d'en faire un coup d'éclat lors de son premier meeting de campagne, le 19 août, à Carqueiranne (Var), où il compte réunir un millier de personnes. Le fonds luxembourgeois CVC Capital Partners va acquérir l'exclusivité des droits commerciaux du Tournoi des Six Nations, d'après nos sources pour un peu plus de 300 millions d'euros, et cette nouvelle tombe à pic pour le président de la Fédération française de rugby (FFR), candidat à sa succession.

Lire aussi - Imbroglio autour de l'élection à la Fédération française de rugby

Laporte pourra afficher des finances assainies 

Répartie entre les six fédérations (Angleterre, France, Irlande, pays de Galles, Ecosse, Italie) au prorata du nombre de leurs licenciés, cette manne verra la FFR empocher pendant cinq ans un peu moins que les 16 millions d'euros par saison qu'elle espérait. Mais les finances fédérales, dont les fonds propres ont été siphonnés depuis trois ans, s'en satisferont d'autant plus qu'elles doivent absorber un "plan Covid" d'aide aux clubs amateurs de 35 millions. Laporte, lui, pourra brandir des comptes apurés jusqu'à l'élection, maintenue au 3 octobre. Et ce, en dépit de la demande de report au 12 décembre formulée par ses opposants.

En 2017, CVC Capital Partners a levé un fonds de 16,4 milliards pour investir dans le rugby, estimant son potentiel commercial sous-exploité. Il a acquis 27% de la Premiership (championnat anglais) et 28% de la Pro14 (ligue celte). Sa stratégie : valoriser les revenus des compétitions puis revendre ses parts dans dix ans (ou avant), offrant ainsi un rendement canon à ses propres investisseurs.

Des craintes autour de CVC Capital Partners

Pour les Six Nations, il entend mutualiser les droits TV mondiaux et réfléchit à des offres de streaming avec des géants du numérique comme Amazon. En cédant ses parts au groupe Liberty Media, il avait doublé son investissement dans la Formule 1 (de 2,1 à 4,4 milliards entre 2006 et 2016, selon le Financial Times).

Si l'arrivée imminente du fonds luxembourgeois comble Laporte, elle inquiète une partie du rugby mondial, qui craint son interventionnisme sur les règles du jeu – afin de le rendre plus télévisuel, par exemple –, sur le calendrier et le format des compétitions, et la disparition de matches en clair.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Le Journal du Dimanche.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon