Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L214 dévoile le sort des cochons d’un élevage Herta

logo de Paris Match Paris Match 02/12/2020 Anne-Cécile Beaudoin

L’association L214 diffuse ce soir une vidéo réalisée dans un élevage porcin de la « Filière Préférence » d’Herta. Attention, images choquantes.

© DR

Dans les publicités diffusées depuis notre enfance, les images bucoliques d’Herta rassurent. D’autant que la marque favorite des Français a développé, depuis 2013, la Filière Préférence. Il s’agit d’un engagement réciproque entre 200 éleveurs, les abattoirs et Herta qui s’articule autour d’un « guide de bonnes pratiques ». Objectifs : réduire l’impacte environnemental et améliorer les conditions d’élevage. Problème : l’association L214 dévoile ce soir l’envers des tranches de jambon qui portent ce label. Cinq longues minutes de vidéo qui concentrent toute l’horreur de l’élevage intensif en France.

Vidéo (attention des images peuvent heurter les plus sensibles)

Relire la vidéo

Les scènes se déroulent dans une importante exploitation située dans le nord de l’Allier. Elles ont été tournées en juin et septembre 2020. Comme 95% des élevages porcins français, les cochons sont ici élevés en bâtiment, sur caillebotis. On découvre d’abord la « salle de maternité ». Plastique, métal, béton, lumière artificielle. Pas un brin de paille à l’horizon. Les truies sont bloquées dans de minuscules cages de fer, mettant au monde des porcelets à la chaîne. L’espace est trop exigu pour qu’elles puissent se tourner vers leurs petits, elles les écrasent si elles ont le malheur de vouloir se coucher. Les nouveaux-nés les plus chétifs sont « assommés », c’est-à-dire claquer contre une barrière par un employé agricole. Les survivants, eux, font leurs premiers pas en se coinçant les pattes dans les fentes du sol ajouré. Faute de soins, les animaux meurent par dizaines. Image de souffrance encore quand une truie, qui tente de s’échapper, agonise sur le sol, l’arrière-train entravé par les barreaux de sa cage. On passe ensuite aux box d’engraissements où les animaux sont sales et blessés, certains présentent des hernies grosses comme un ballon de foot. Ils sont si entassés les uns sur les autres qu’ils finissent par se griffer et se dévorer entre eux. Leur queue est systématiquement coupée. Cette pratique, qui vise à éviter les morsures, est pourtant interdite par la réglementation européenne. Zoom sur l’armoire à pharmacie, bourrée d’antibiotiques dont certains sont périmés depuis 10 ans. Puis vient le « stockage » des cochons durant 19 heures, sans nourriture, avant leur départ pour l’abattoir. Le chargement dans les camions se fera à coups d’aiguillon électrique.

La marque diffusait ce soir un communiqué dans lequel elle « rappelle qu’elle mène une politique d’achats rigoureuse auprès d’une dizaine de fournisseurs de viande en France. Ces fournisseurs sont régulièrement audités par Herta. Ces entreprises sont, elles-mêmes, en liens contractuels avec différents groupements d’éleveurs français qui ont pour obligation de respecter la législation. De manière additionnelle, afin de s’assurer du strict respect de cette législation, Herta mène régulièrement des audits chez ces éleveurs. Le sujet du bien-être animal est une des trois priorités du cahier des charges Filière Préférence Herta. Lors d’un audit, 17 points de contrôles sur 42 sont spécifiquement consacrés au bien-être des animaux, soit 40% de la note totale. (…)Après analyse, si des manquements aux règles venaient à être constatés dans cet élevage, Herta saura en tirer toutes les conséquences »

De son côté, L214 annonce porter plainte pour mauvais traitement des animaux et tromperie du consommateur. L’association met également en ligne une pétition demandant à Nestlé et Casa Tarradellas, propriétaires (à hauteur de 40% et 60% du capital) de la marque, de bannir ses pires pratiques comme s’y est engagé Hénaff en 2019.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon