Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

LA QUESTION SEXO - Pourquoi certains mentent sur leur âge sur les sites de rencontre ?

logo de Europe 1 Europe 1 28/01/2021 Catherine Blanc
Jeudi, dans "Sans Rendez-vous", la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc répond à une auditrice étonnée de voir un ami mentir sur son âge sur les applications de rencontre. Est-ce le signe de la peur du temps qui passe ou tout simplement celle du regard des autres ? © DENIS CHARLET / AFP Jeudi, dans "Sans Rendez-vous", la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc répond à une auditrice étonnée de voir un ami mentir sur son âge sur les applications de rencontre. Est-ce le signe de la peur du temps qui passe ou tout simplement celle du regard des autres ?

Jeudi, dans l'émission "Sans Rendez-vous", la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc répond à Maëva, une auditrice dont l'ami n'assume pas ses quarante ans sur les sites de rencontre. L'envie de se présenter sous son meilleur jour peut nous conduire à prendre de petits arrangements avec la vérité, mais pour notre chroniqueuse mentir sur son âge c'est finalement réduire le champ des possibles... surtout quand on recherche l'âme sœur.   

La question de Maëva

"Un ami m'a confié que sur les applications de rencontre il se sent obligé de baisser son âge ; il marquait 34 ans alors qu'il en avait quarante en réalité. Je lui ai dit qu'il ne devait pas avoir honte de son âge, qu'en pensez-vous ?"

>> Retrouvez toutes les questions sexo en replay et en podcast ici

La réponse de Catherine Blanc

Pour la sexologue et psychanalyste, ce comportement traduit avant tout une appréhension concernant l'image que l'on renvoie aux autres. Mais dissimuler son âge est une quête illusoire, en particulier dans le cadre d'un échange amoureux. On ne peut pas cacher longtemps son âge à son ou sa partenaire.  

Ce "petit mensonge" est-il le signe de la peur du vieillissement ?

La dictature de la jeunesse est l'une des cruautés de notre civilisation. Autour de nous, tout nous invite à avoir l'air beau, jeune et dynamique. Cet état de fait est exacerbé sur les applications de rencontre : on craint de préciser que l’on a 40 ans car cela renvoie l'image d'un "looser" qui a "loupé quelque chose" et qui est donc toujours célibataire. Plus que la peur de la vieillesse, c’est la peur de ce que les autres vont projeter sur ce que c'est que d'avoir 40 ans.

Cette manœuvre ne trahit-elle pas un désir de séduire une femme elle-même plus jeune ?

Certains hommes ont le souhait de trouver une partenaire plus jeune qu'eux. Ils peuvent considérer que dévoiler leurs quarante ans va agir comme un repoussoir. C'est oublier que certaines femmes sont attirées par les hommes matures. Mais on est ce que l'on est, et il ne sert à rien d’essayer de mentir sur quelque chose qui se fera jour quoi qu’il en soit. Il ne faut pas avoir peur d'assumer son âge et surtout ne pas craindre le regard des uns et des autres.

40 ans, est-ce réellement un cap dans la vie d'un homme ?

On est toujours le vieux de quelqu'un... et aussi toujours le jeune de quelqu'un. La crise de la quarantaine est répandue mais elle existe aussi pour le passage des cinquante ans. Certaines personnes ressentent même le poids du temps au moment d'entrer dans la trentaine. Ces décennies de plus nous plongent dans un autre imaginaire à conquérir, avec l'idée qu'on laisse derrière soi un temps de jeunesse. Mais au lieu de souffrir ce que nous sommes, prenons le temps de jouir de ce que l'on est. De toutes façons, nous avançons irrémédiablement vers le vieil âge.

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon