Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les Républicains : Sarkozy met en garde Wauquiez

logo de leJDD leJDD il y a 6 jours Thomas Liabot

De passage à Nancy vendredi, Nicolas Sarkozy a insisté sur la nécessité de rassembler chez Les Républicains pour ne pas devenir une "secte".

De passage à Nancy vendredi, Nicolas Sarkozy a insisté sur la nécessité de rassembler chez Les Républicains pour ne pas devenir une "secte". © Reuters De passage à Nancy vendredi, Nicolas Sarkozy a insisté sur la nécessité de rassembler chez Les Républicains pour ne pas devenir une "secte".

Largement favori à la présidence des Républicains, Laurent Wauquiez est attendu sur sa capacité à rassembler. Vendredi soir à Nancy, Nicolas Sarkozy, qui remettait la Légion d'honneur à Valérie Debord, y est aussi allé de sa petite phrase. "Celui qui ne rassemble pas, qui pense qu'une famille politique c'est une secte, ne peut pas défendre ses convictions", a-t-il déclaré, comme le rapporte Le Parisien samedi. Un peu plus loin, l'ancien président a poursuivi avec une métaphore : "La famille, ça ne marche pas à tous les coups, mais on a besoin de la famille pour vivre."

"Ce n'est pas une critique, mais c'est plutôt un encouragement à rassembler", a commenté dans les colonnes du journal Brice Hortefeux. Selon un ténor LR proche de Laurent Wauquiez et de l'ex-président cité par le quotidien, "Nicolas Sarkozy lui donne des conseils, mais je ne suis pas sûr que Laurent les suive".

Le difficile rassemblement autour de lui

L'exclusion récente du parti de plusieurs leaders des Constructifs a accentué les tensions à droite. Plusieurs voix se sont élevées contre la bienveillance accordée dans le même temps au président de Sens commun, Christophe Billand, malgré sa main tendue à Marion Maréchal-Le Pen. "Le parti Les Républicains fait [...] honte aux valeurs du gaullisme et du rassemblement", a récemment considéré Christian Estrosi, alors que Fabienne Keller a déploré "le sectarisme", "maladie de notre système politique".

Depuis plusieurs semaines, Laurent Wauquiez promet de son côté le "rassemblement" d'une droite "vraiment de droite". "Je n'ai pas peur des différences quand elles sont au service d'une même vision et d'une colonne vertébrale", avait-il indiqué fin août. La nomination en octobre de Geoffroy Didier, qui l'année dernière avait soutenu Alain Juppé à la primaire de la droite, devait montrer que le favori à l'élection de décembre était prêt à faire un pas vers le rassemblement. Pas suffisant à entendre Nicolas Sarkozy vendredi.



AUSSI SUR MSN : Laurent Wauquiez, un album intime

Laurent et Charlotte Wauquiez chez eux: Laurent Wauquiez et son épouse, Charlotte, chez eux, avec leurs deux enfants, Baptiste et Louise. Laurent Wauquiez, un album intime

Le meilleur de MSN, sur mobile et tablette


Publicité
Publicité

Plus de leJDD

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon